Paiement de la caution de Khalifa Sall : l’Etat dit “NON”

L’Etat du Sénégal ne veut pas des «cotisations» pour libérer le maire de Dakar, relate Libération. Ainsi, la demande d’autorisation de consigner déposée par les conseils de Khalifa Ababacar Sall a été, tout simplement, déclarée irrecevable par l’Agent judiciaire de l’Etat.

Ce jeudi, dans les colonnes de Les Echos, on rapporte que «l’Etat crache sur les maisons et exige du cash».

Par ailleurs, Libération précise qu’aucune disposition du Code de procédure pénale ne prévoit la possibilité pour l’inculpé de formuler une demande aux fins d’obtenir une autorisation de consigner en vue d’une liberté provisoire. L’article 140 dudit Code ne subordonne pas le cautionnement à une décision préalable du magistrat instructeur autorisant cette mesure.

Il faut rappeler que des proches au maire de Dakar ont réuni leurs biens immobiliers et autres pour faire libérer l’édile.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here