La polémique autour de la sortie du Ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye continue toujours d’alimenter les débats. Et cette fois-ci, ce sont les membres de l’Initiative pour des élections démocratiques (Ied) de monter au créneau.

Ces derniers, en conférence de presse cet après-midi au siège de Bokk Guiss-Guiss, demandent une personnalité neutre pour organiser des élections transparentes.

«L’opposition réclame une haute autorité indépendante pour organiser et superviser les élections vu la faillite définitive de l’actuel Commission électorale nationale autonome (Cena) depuis le jour ou elle a aidé le gouvernement, en servant de prévaloir pour modifier la loi électorale en pleine campagne», ont-t-ils déclarée dans un discours liminaire lu par Oumar Sarr.

A les en croire, «l’opposition rejette le taux de fiabilité du fichier électoral de 98% tel qu’il a été communiqué et exploité par la majorité présidentielle et les préfets et sous préfet en collusion avec l’Alliance pour la République (Apr) se transforment en commission administrative et distribuent à leur guise les cartes».

Concernant les difficultés notées lors des inscriptions sur les listes électorales, Oumar Sarr et ses camardes proposent d’autres méthodes pour mettre fin à cette situation.

«Pour aider les citoyens à s’inscrire, l’opposition, une fois accès au fichier électoral, va mettre gratuitement en ligne un site internet dans lequel n’importe quel citoyen en tapant son nom peut retrouver le lieu dans lequel se trouve sa carte», ont-ils rassuré.

Sur ce, le collectif donne rendez-vous, le 9 mars devant le ministère de l’Intérieur pour sommer le Président de la République Macky Sall de nommer une personnalité neutre pour organiser les élections.

Mansour SYLLA (Stagiaire-Actusen.com)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here