Pape Diop, Bok Gis-Gis : «nous devons nous sacrifier pour montrer à Macky que le pays ne lui appartient pas»

Le leader de Bokk Gis-Gis invite l’opposition, les jeunes et les femmes en premières lignes, à engager la résistance contre Macky Sall. Pour lui, le candidat sortant agit, comme si le pays lui appartient.

«Je suis là pour dire à toutes ces femmes et ces jeunes que notre pays a besoin de vous. Pour la grande bataille que nous devons engager face à Macky Sall. On a l’impression, aujourd’hui, que ce pays lui appartient», a-t-il déclaré ce vendredi lors du sit-in du Front de résistance nationale.

Déplorant le fait que, face à cette situation, une riposte appropriée n’a pas encore vu le jour, le candidat recalé par le Conseil constitutionnel décrète : «nous devons nous sacrifier pour lui montrer que le pays ne lui appartient pas. Il est prêt à mourir pour participer aux élections. Il faut nous aussi, nous soyons prêts à mourir». Pour Pape Diop, «en ce moment, les discours n’ont plus d’importance. Nous ne devons pas avoir peur des forces de l’ordre parce qu’elles sont des sénégalais comme nous. Elles n’attaqueront pas le peuple. Nous devons créer le rapport de force qui sera favorable à l’opposition. C’est ça qu’il nous manque. Et c’est de la faute des leaders. Nous n’avons pas pu créer le déclic pour que le peuple nous suive dans ce combat».

Il ajoute : «nous devons réfléchir aujourd’hui, parce que chaque jour qui passe compte pour l’élection présidentielle. Pour nous, il sera question que le Sénégal ait un autre président le 25 février prochain. Mais, cela demande de grands efforts dans tous les domaines, des efforts physiques, des efforts financiers. Il ne reste donc à prendre les bonnes décisions pour entraîner le peuple dans ce combat.»

Actusen.sn

Share Button

Laisser un commentaire