Parrain de la finale de l’édition 2017 du Génie en herbe : Habiboulah Fall, Chef du Département de la Communication de l’AIBD, promet ça à Mbour, son coeur

Il n’a pas été choisi parrain de n’importe quel évènement. Loin s’en faut ! Le Chef du Département de la Communication de l’Aéroport International Blaise Diagne a été désigné par les responsables de l’édition 2017 du Génie en herbe de Mbour qui regroupe, depuis dix ans, les meilleures Ecoles de la Petite Côte.

Ce, pour parrainer la finale départementale, qui opposait le Groupe scolaire Keur Madior au Groupe Scolaire Etienne et Monique.

Devant les Autorités administratives et municipales, Habiboulah Fall, journaliste de formation, ancien Rédacteur-en-chef de 7Fm, a, lors de cette compétition remportée par l’Etablissement Etienne et Monique, prononcé un discours qui, à coup sûr, va encore faire bourdonner pendant longtemps les oreilles de plus d’un. 

Actusen.com vous publie l’intégralité du speech du boss de la Com’ de l’AIBD, qui, dans un langage clair, net et précis, a promis d’être, désormais, de plain-pied dans tout ce qui touche à Mbour, Ville qui lui est chère.

                                               INTEGRALITE DU DISCOURS

Quel plaisir pour moi de me retrouver devant  cette belle assemblée qui célèbre l’excellence, source   de lendemains meilleurs.  Porter votre choix sur ma personne pour être  le parrain de la finale qui mettra  aux prises dans quelques instants, les meilleurs élèves, j’allais dire les GENIES du département de Mbour, à l’issue d’un tournoi ô combien difficile, mais exaltant, est un honneur pour ma famille, mes amis et moi-même, un honneur  qui renforce ma fierté d’être mbourois !

OUI ! Je suis fier de Mbour qui m’a vu arpenter les rues de l’école annexe au Lycée Demba en passant par le CEM El Hadji Thierno Amadou Barro !

Oui je suis fier de Mbour qui m’a envoyé à l’Université

Je suis fier de Mbour  qui nous honore ce matin, ma famille, mes amis et moi.

Pendant longtemps j’ai résisté à la tentation d’occuper une place  dans l’espace publique  de Mbour et dans l’espace publique du pays. Mais désormais je serai présent et je répondrai aux appels de notre  ville l’une des plus grandes, l’une des plus belles  du Sénégal, pourvu que les entreprises qui doivent faire l’objet de mon engagement produisent ESPOIR ET PROGRES comme c’est le cas aujourd’hui.

Mesdames messieurs les enseignants le monde est aujourd’hui à la croisée des chemins et subit toutes formes d’influence et de manipulation qui sont souvent nuisibles à la société. Et lorsque la société est traversée par le doute, secouée par des incertitudes multiformes sur l’avenir,  l’éducateur est interpellé au premier chef

Chers enseignants votre rôle est  donc un rôle on peut plus noble, mais  difficile, votre métier est un métier enrichissant, mais exigent.

Le métier d’enseignant est une grande responsabilité que vous portez, nous le savons avec beaucoup d’humilité de lucidité et d’engagement. C’est la raison pour laquelle nous saisissons l’opportunité  de cette grande manifestation pour vous rendre un hommage à la dimension des innombrables sacrifices qui occupent votre vie quotidienne, car c’est vous les enseignants qui nous avez transmis  les savoirs fondamentaux et les valeurs républicaines qui ont guidé nos pas, façonné nos trajectoires, qui ont fait de nous ce que nous sommes devenus aujourd’hui.

Nous sommes  fiers de vous qui avez encadré les élèves qui  sont en compétition aujourd’hui, nous devons surtout vous remercier  pour les efforts inlassables que vous  fournissez année après année  pour préparer l’avenir du pays, de génération en génération à travers l’éducation et la formation.

Ce jour n’est petit ni pour ma famille, ni pour mes amis et moi-même, mais je reste humble et modeste devant la grandeur qui peut l’entourer. Car, chers élèves, dans un cursus scolaire, seule l’humilité et la modestie vous permettent de garder la maitrise de votre talent.

Quel que soit le degré de votre votre intelligence ou la portée de votre talent, vous passez facilement à côté d’un parcours scolaire honorable, si vous n’accordez aucune importance aux règles de discipline, qui constituent une exigence fondamentale à toutes les étapes de la vie.

Chers finalistes, je voudrais avant de terminer mon intervention vous adresser mes chaleureuses félicitations pour les nombreux efforts qui vous avez fait pour en arriver à ce stade de la compétition. Vous avez du mérite et je vous souhaite bonne chance à toutes les équipes.

A ceux qui ont démarré la compétition et qui ne sont pas arrivés en finale, j’adresse mes encouragements et vous exhorte à ne jamais baisser les bras, car la réussite est au bout de l’effort.

C’est pourquoi, pour le mot de la  fin, je voudrais vous donner donc trois conseils:

Premier conseil : Travail, discipline, Réussite

Deuxième Conseil : Travail, discipline, Réussite

Troisième conseil : Travail, discipline, Réussite

J’ai appris que la répétition était pédagogique et je me suis plié à ce principe.

Vive l’école sénégalaise

Je vous remercie de votre bien aimable attention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here