Pas d’électricité, pas de vote ! C’est le cri de guerre de Thylla Dahra

Elles ont fini par en avoir assez. Elles, ce sont les populations de Thylla, localité située à 3 kilomètres de la Commune de Dahra.

Frustrées par le fait que leur terroir soit toujours plongé dans l’obscurité la plus totale, elles ont simplement décidé de tourner le dos aux prochaines élections législatives. Avec comme cri de guerre, pas d’électricité, pas de vote !

Voici, à cet effet, l’intégralité du communiqué des habitants parvenu à la Rédaction de Actusen.com.

                                            INTEGRALITE DU COMMUNIQUE

Les populations de Thylla Dahra, village situé à trois km à l’ouest de la commune de Dahra précisément sur l’axe Louga-Dahra, dans la commune de Thiamène/Pass, ont décidé de boycotter unanimement ces élections législatives si l’électrification tant attendue et espérée de leur terroir ne se concrétise pas.

En effet, depuis 2014, voire bientôt trois ans, des actions ont été entamées menant le village à participer au projet d’électrification rurale. Ce dossier d’électrification du village a pu évoluer pour aboutir à la réalisation du gros des travaux entre 2013 et 2014 (installation des poteaux et fils électriques). Et depuis cette période, il ne reste plus que le branchement de tout le réseau électrique de la SENELEC situé à moins de 300 mètres pour qu’enfin Thylla nage dans la lumière.

Malheureusement, Thylla demeure plongé dans le noir avec des poteaux et des fils qui l’ornent sans lumière. Ce qui maintient toujours le village dans l’obscurité et l’insécurité nuptiales absolues.

En plus, cette situation impacte négativement sur le niveau d’étude des élèves surtout des candidats aux examens. Ceux-ci, non seulement apprennent difficilement leurs leçons avec des lampes tempêtes, des bougies ou avec des lampes torches, mais auss, pour faire des recherches sur l’internet, effectuent plus de trois km pour se rendre à Dahra.

Ce phénomène est une équation qui hante ces populations car au moment où des localités bénéficiant du même projet sont électrifiées depuis 2013, Thylla est toujours laissé en rade. Ce qui motive davantage la position de ces populations est que leur doléance qui leur est si chère n’ébranle point les autorités de ce pays en général et celles du Djoloff en particulier. La preuve, les nombreuses correspondances, entre autres formes de saisine des autorités, n’y ont rien fait.

Cette décision de ne pas voter n’engage pas seulement ceux qui vivent présentement au village mais tout fils ou descendant de Thylla qu’il soit au Sénégal, en Europe, en Amérique, en Asie ou en Afrique. Enfin, tous les candidats surtout ceux du pouvoir sont déclarés persona non grata à Thylla.

Les populations de Thylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here