Depuis sa nomination en septembre 2017, le successeur de Cheikh Kanté n’a pas cessé de relever des irrégularités dans le fonctionnement du Port autonome de Dakar (Pad). Dans un entretien accordé à Intelligences magazine, Aboubacar Sédikh Bèye a révélé avoir trouvé “une situation financière plutôt difficile”.

Selon l’ingénieur statisticien économiste, le Pad fait face à “des tensions de trésorerie qui occasionnent des impayés”. Et c’est, d’après le Dg,  le genre de désagrément qui peut bloquer les “possibilités d’investissements de structure surtout dans les outils de logistique portuaire”.

Ce qui semble donner du fil à retordre au nouvel héritier de la structure portuaire qui, depuis sa prise de fonction a dû faire face à beaucoup de problèmes. Notamment avec les 416 employés qui avaient porté plainte contre lui pour révocation de contrats de travail illégaux.

Cependant, le pessimisme ne fait pas partie des attributs de Aboubacar Sédikh Bèye qui estime que “le rétablissement des équilibres financiers est un objectif fondamental pour cette année 2018, il y va de la viabilité et de la crédibilité de notre entreprise”.

Actusen.com

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here