Pour Ousmane Sonko, “à partir du 2 avril prochain, le Président Macky Sall sera un président illégitime et que tout acte qu’il posera sera attaqué comme tel’’

Ousmane Sonko refuse d’admettre les résultats du référendum du 20 mars dernier qui a porté le mandat du Président de la République de 5 à 7 ans.

Face à la presse, ce matin, le leader de Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) pense que le Président de la République et ses conseillers ont fait des ‘’omissions’’ dans le texte qui leur sont opposable.

Pour lui, le mandat de Macky Sall reste à 5 ans, dans la mesure où, dit-il, les mesures transitoires de l’article 108 ont été supprimées.  ‘’A partir de ce moment, explique M. Sonko, la disposition, qui parle à la fois de la durée du mandat et du nombre de mandats, est pleinement applicable, parce que la seule référence à l’avis du Conseil constitutionnel ne peut servir de base ce, puisque le Conseil constitutionnel est un pouvoir constitué et non un pouvoir constituant’’.

Autrement dit, décrète-t-il,‘’nous considérons qu’à partir du 2 avril prochain, le Président Macky Sall sera un Président illégitime et que tout acte qu’il posera sera attaqué comme tel.’’

Actusen.com

Share Button

Laisser un commentaire