Alors que le scandale des 39 milliards n’est pas encore étouffé, des choses pour le moins inimaginables se passent encore au Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac).

Libération révèle que l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a cassé l’attribution provisoire du marché relatif à la réalisation des travaux d’aménagement de 360 hectares des Domaines agricoles communautaires (Dac) de Keur Momar Sarr, Keur Samba Kane, Sefa, Itato et Matam, lancé par le Prodac.

L’ARMP qui a tout bonnement annulé le marché, a autorisé que celui-ci soit relancé en procédure d’urgence.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here