Dans sa mission de contrôle de l’espace médiatique, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) lance le débat sur la signalétique à la télévision dans le souci de protection du jeune public. Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com, le Conseil déclare que “le constat dans notre pays est qu’il n’est pas toujours tenu compte de la sensibilité des cibles pour le choix des périodes et heures de diffusion des contenus”.

Ceci s’explique, selon la note, par la recherche d’originalité et la course à l’audience qui fait que les diffuseurs s’éloignent “de leurs engagements consignés dans le cahier des charges applicable au titulaire d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais”. Lequel cahier des charges affirme “en ses articles 24 et suivants, la nécessaire protection de l’enfance et de l’adolescence”.

Malgré les alertes et autres mises en demeure du Cnra aux diffuseurs, aucun “changement notable à hauteur des obligations des bénéficiaires de la concession de service public de l’Information” n’a été noté.

Ainsi, dans le souci d’une plus grande sensibilisation autour des intérêts du jeune public et des catégories vulnérables de la société, le Cnra organise le mardi 15 mai 2018, une journée regroupant les titulaires d’une autorisation de diffusion radio et télévision, acteurs étatiques et non étatiques susceptibles d’enrichir les débats sur les moyens d’une meilleure protection du jeune public dans les contenus audiovisuels.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here