Proxénétisme : une salle de classe de SupDeco transformée en chambre de passe

Incroyable, mais vrai ! Un vigile, qui n’a pas trouvé mieux à faire pour payer l’ordonnance de son épouse (malade), a transformé une des Salles de classes de la réputée Ecole de formation, SupDeco, en chambre de passe.

Les belles de nuit y défilant, chaque fois qu’il est de garde, ont trouvé un moyen facile de pratiquer leur exercice de jambes en l’air, dans la discrétion.

Mais comme tout finit par se savoir sur terre, le jeu favori, auquel s’adonnait I. Badji qui dit avoir agi, ainsi, une seule fois, a été éventré. Interpellé puis placé sous mandat de dépôt pour proxénétisme, il a été jugé, ce jeudi, au tribunal des flagrants délits de Dakar.

Reconnaissant les faits à lui reprochés, I. Badji a fait amende honorable. “J’avais une ordonnance de 3 500 Fcfa à payer, car mon épouse était malade. Ne disposant pas de cette somme, j’ai accepté la proposition qui m’a été faite”, avoue-t-il.

Mais l’aveu étant la reine des preuves, le vigile a été reconnu coupable de proxénétisme et condamné à payer une amende de 100 000 Fcfa à verser au Trésor public.

Actusen.com

Share Button

Laisser un commentaire