Après de bons progrès sur l’inclusion financière, le Sénégal mise sur la numérisation des paiements pour accélérer sa croissance et le développement inclusif. 104 milliards de FCFA additionnels au PIB, ce chiffre émane du nouveau rapport présenté, ce Mardi 28 Novembre 2018 à la Primature, lors d’une cérémonie placée sous le haut patronage du Président de la République et présidée par le Premier Ministre du Sénégal. L’événement a rassemblé des représentants de la communauté internationale, des administrations, des acteurs du secteur privé et des organismes de régulation.

L’étude, sous l’égide du gouvernement, a été réalisée pour le compte du Sénégal avec l’appui des Nations-Unies, et notamment de la coalition Better Than cash Alliance et le programme MM4P de l’Agence d’Investissement des Nations-Unies (UNCDF). Monsieur Mahammed Dionne, Premier Ministre du Sénégal, déclare : « Une meilleure collaboration des secteurs privé et public autour de la numérisation des paiements permettrait de mobiliser plus de ressources, d’accroître la productivité des entreprises, de renforcer l’inclusion financière et de gagner une contribution annuelle de 104 milliards de Francs CFA au PIB de notre pays.

Tout cela concourt à la réalisation de la vision du Chef de l’État pour un Sénégal inclusif, en plus de faire partie d’enjeux communs avec les autres pays de l’UEMOA. » Selon le Ministre en charge du ¨PUDC, M. Souleymane Jules DIOP, coordinateur du projet « le fait de ne pas numériser les moyens de paiement, mais aussi de ne pas numériser l’ensemble des transactions financières qui se déroulent au sein de l’Etat, faisait que nous perdions du temps et faisait que nous perdions en ressources et en moyens ».

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here