A la barre, le maire de Dakar a fait remarquer qu’il n’est plus  dans le protocole de l’Etat depuis fort longtemps. Normalement, dit-il, le maire de Dakar rencontre le président de la République tous les mois. « Ce qui est dommage, est que l’on utilise l’Etat pour mener un combat politique. Une certaine intelligence aurait été que les acteurs politiques se parlassent et discutassent des enjeux», déplore-t-il.

Pour Khalifa Sall, ses rapports tendus avec l’Exécutif ont desservi les populations de Dakar. Car, une bonne partie du programme de la Municipalité n’a pu être mise en œuvre.

Oumar Ndiaye

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here