Abdoulaye Diouf Sarr fait face à sa première rébellion, depuis qu’il a succédé à Thierno Alassane Sall, comme Coordonnateur de la Convergence des Cadres Républicains. Selon SourceA, certains de ses amis-cadres l’accusent de tenir les manettes de la CCR comme Yaya Jammeh dirigeait la Gambie.

Entre cooptation de nouveaux membres dans le Collège exécutif national, création de Pôles confiés sur fond de copinage, violation du Règlement intérieur de ladite Structure, vente de cartes de membres à 500 mille F Cfa, les accusations des dissidents coulent comme un long fleuve tranquille.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here