Moustapha Diakhaté semble détenir la clef pour dissuader les violeurs. Dans les colonnes de L’As, le Chef de Cabinet du président de la République pense qu’on doit corser les peines contre les violeurs pour dissuader ceux à qui, cela traverse l’esprit.

Il estime que l’Etat doit ajouter aux dispositions de son Code pénal, de nouvelles incriminations telles que la castration définitive des violeurs.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here