Requête de Serigne Mbaye Thiam auprès du Président pour quitter le ministère de l’Education, sa vingtaine de reformes, réunion d’au-revoir avec ses ex-collabos, côtes pile et face du ministre socialiste… Révélations exclusives !

Ceux, qui croyaient avoir la certitude, clé en main, que le départ de Serigne Mbaye Thiam du Ministère de l’Education nationale est synonyme de sanction ou d’états de services reprochables, se sont, lourdement, trompés. Pour cause, ‘’Source A’’ a appris que, contrairement à une certaine légende, c’est plutôt le ministre socialiste qui a plaidé et obtenu auprès du président de la République sa nomination à un autre poste ministériel. De préférence, un Département qui impacte sur le vécu quotidien des populations et où il y a un gros défi sociétal à relever.

Selon toujours les mêmes indiscrétions parvenues à votre journal, Serigne Mbaye Thiam, qui a fait pleurer plus d’un de ses collaborateurs, jeudi passé, au détour d’une rencontre sans protocole, dans l’intimité de son bureau, a prodigué de sages conseils à ses interlocuteurs, pour qu’ils accompagnent, loyalement, son successeur Mamadou Talla, qui, dit-il, n’est pas seulement un collègue, mais plus qu’un frère. Révélations sur un homme multiple. Avec un côté pile et un côté face.

Contrairement à une certaine légende que se sont faite certains, le départ du ministre de l’Education nationale au profit du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement n’a point été une quelconque sanction. Encore moins une volonté du président de la République de faire en sorte que Serigne Mbaye Thiam s’éloigne les syndicats enseignants, avec qui il était souvent en conflit. En effet, selon les informations en possession de ‘’Source A’’, c’est plutôt le responsable du Parti socialiste qui a demandé à Macky Sall la possibilité d’aller relever d’autres défis.

Déjà, au séminaire de rentrée de septembre 2018, il leur avait fait comprendre son souhait de quitter l’Education nationale

Certains de ses collaborateurs ont confié à ‘’Source A’’ que, déjà, au Séminaire de rentrée de septembre 2018, il leur avait fait comprendre son souhait de quitter l’Education nationale. Il a demandé aux uns et aux autres de toujours entretenir des relations franches et sincères, des relations de loyauté avec son successeur.

Et, visiblement, dans la peau de quelqu’un qui adore les challenges, Serigne Mbaye Thiam a, d’après toujours les indiscrétions parvenues à votre journal, souhaité, avec la bénédiction du Palais, aller se battre dans un Département ministériel où il pourra imprimer des marques indélébiles contre l’oubli, en termes d’impacts sociétaux. D’ailleurs, pour bétonner sa requête, le désormais ancien ministre de l’Education a expliqué avoir voulu laisser à un autre la possibilité de montrer ce qu’il sait faire dans le Système éducatif.

En un mot comme en mille, c’est, donc, une tautologie de dire que Serigne Mbaye Thiam n’a jamais été sanctionné. Tout au plus, le chef de l’Etat l’a plutôt parachuté sur un autre front, qui lui tient à cœur et qui a pour nom, le secteur hydraulique. L’eau et l’assainissement, étant deux demandes pressantes des populations rurales et urbaines, le responsable du Parti socialiste, connu pour sa rigueur, aura une chance de convaincre Macky Sall quant à sa capacité à faire des résultats, au-delà de l’Education.

Lors d’une rencontre d’au-revoir avec ses collabos du ministère de l’Education, Serigne Mbaye Thiam les rassure : ‘’je m’en vais, mais je reste un soldat de l’éducation et un fervent défenseur de l’école sénégalaise’’

Avant- hier (jeudi), il a rencontré l’ensemble de ses collaborateurs pour échanger avec eux. Une rencontre pleine d’émotions, mais riche en échanges dans son bureau aménagé pour la circonstance. Ce jour-là, Serigne Mbaye Thiam a déclaré à ses désormais anciens collaborateurs : ‘’j’ai souhaité vous rencontrer dans ce cadre plus intime, car je veux un contact relaxe et sans protocole’’.

Et, si le ministre socialiste est, souvent, diabolisé par certains Syndicats enseignants, la vérité semble plus prosaïque. Car, au regard des différents témoignages faits à son sujet par ses collabos d’hier, le nouveau ministre était un homme multiple. Côté pilé, Serigne Mbaye Thiam est un adepte de la rigueur, quand sonne l’heure d’exécuter les taches pour lesquelles le contribuable puise dans sa poche, pour payer le fonctionnaire sénégalais. Mais côté face, le responsable socialiste est dépeint comme un homme affable, humaniste et très sociétal.

D’ailleurs, la liste des collaborateurs qui ont voulu témoigner était longue. Mais heureusement que la plupart d’entre eux ont abrégé leurs témoignages, étreints par une forte émotion. Aussi, beaucoup de larmes ont coulé. Ces derniers peinaient à trouver les mots justes pour qualifier leur mentor d’hier. Tous ont évoqué ses qualités qui se résument à un “leader intelligent, très humain, social, concis, perspicace,  endurant, rigoureux, courageux, humble… ».

Quand Serigne Mbaye Thiam fait cette confidence sur le journaliste Momar Seyni Ndiaye

Serigne Mbaye Thiam a invité ses interlocuteurs à toujours être courageux quand on a des convictions, a fait allusion à Feu Momar Seyni Ndiaye à qui il était allé dire à Dieu, avant-hier. Or, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement ne connaissait pas Feu le journaliste. Encore moins, n’entretenait la moindre relation avec le disparu. ‘’Je n’ai eu aucune relation avec cet homme mais j’ai toujours vu en lui un journaliste qui semblait avoir de fortes convictions dans ses analyses’’ confie-t-il. La séance s’est terminée par des prises de photos de souvenirs  dans une ambiance décontractée.

Selon les indiscrétions parvenues à ‘’Source A’’, lors de sa rencontre d’au-revoir avec ses ex-directeurs et chefs de Services, Serigne Mbaye a beaucoup insisté sur la franche collaboration de tous qui lui ont permis de réussir à relever les grands défis. ‘’Je pars rassuré pour avoir donné le meilleur de moi-même pour réussir la mission que le président Macky Sall m’avait confiée et surtout pour avoir cédé ma place à un ami, un jeune frère dont l’humilité, l’engagement et la courtoisie ne souffrent d’aucun doute’’, a-t-il martelé avant  d’exhorter les fonctionnaires du Ministère à faire preuve du même engagement avec Mamadou TALLA qui n’est pas du tout en terrain inconnu.

L’histoire contée entre Serigne Mbaye Thiam et la maman de Mamadou Talla, il y a de cela quelques années

Parfois, on comprend pourquoi certains s’obstinent à dire à qui veut les entendre que le hasard n’existe pas. En effet, entre Serigne Mbaye Thiam et son successeur Mamadou Talla, c’est une longue histoire. Un respect et une considération mutuels qui ont su résister au temps. C’est ce qui explique que, quand il parle de  son collègue du Parti présidentiel, on sent derrière le trémolo de sa voix une affection qui date de très longtemps. D’ailleurs, un ancien collaborateur de Serigne Mbaye Thiam a confié à votre journal une scène surréaliste à laquelle il a assisté, un jour.

‘’C’était une visite-surprise que le futur ministre de l’Eau et de l’Assainissement à effectuée, auprès de la maman du nouveau patron du Ministère de l’Education, à Sinthiou Bamambé, lors d’une de ses tournées dans le département de Matam. ‘’Ce jour-là, le ministre Serigne Mbaye Thiam a fait des dizaines de kilomètres, pour aller au village où vit la maman du ministre Mamadou Talla. Arrivé sur les lieux, le socialiste a arraché ses chaussures de ses pieds et s’est accroupi à-même-le-sol. Et ce jour-là, si un visiteur, débarquait dans la chambre et trouvait Serigne Mbaye Thiam en train de chérir la maman de son collègue Mamadou Tall, nul ne saurait lui en tenir rigueur, s’il jurait la main sur le cœur que la vieille dame était la mère biologique du responsable du Parti socialiste.

Cette page fermée, Serigne Mbaye Thiam a, comme pour doper ses collaborateurs, confié qu’il reste un soldat de l’éducation et un fervent défenseur de l’Ecole sénégalaise. Il a remercié le président Macky Sall, qui a lui a renouvelé sa confiance, tout en comprenant qu’était venu, pour lui, le moment de continuer à servir le pays dans un autre domaine lié aux défis de la demande sociale.

Le Magistère de Serigne Mbaye Thiam, c’est, au moins, une vingtaine de Reformes

Le moins que l’on puisse dire est que s’il y avait un sondage de popularité, en termes de réalisations faites dans le défunt Gouvernement, sûr que beaucoup de ses collègues pourraient tutoyer le ridicule, face à Serigne Mbaye Thiam. La raison ? Ce dernier compte, à son actif, la réforme du Concours de recrutement des élèves-maîtres, la réforme du Concours d’entrée à Mariama Ba, la création du Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel, l’introduction des ressources éducatives  numériques et la mise en place du Système d’Information et de Management de l’Education nationale (SIMEN).

Serigne Mbaye Thiam, c’est, également, le Grand Prix du chef de l’Etat pour l’Enseignant et le projet de mise en place du même Prix pour le meilleur établissement scolaire dont le projet de décret est déjà élaboré, l’introduction des langues nationales à l’école élémentaire, la relance du sport scolaire, l’appel à candidature pour la nomination des inspecteurs d’Académie et des inspecteurs de l’éducation et de la formation, les contrats de performance, la gestion plus rationnelle, plus équitable et transparente des affectations des nouveaux sortants et de façon générale du personnel, le démarrage du programme Zéro Abri Provisoire, etc.

Première personnalité à avoir occupé le poste de vice-président du partenariat mondial pour l’Education

Mieux, ministre de l’Éducation nationale du Sénégal, il devient la première personnalité à occuper le poste de Vice-président du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE). La nomination du ministre par le Conseil d’administration du GPE marquait la reconnaissance de sa réussite notable dans l’amélioration du système éducatif du Sénégal, de son leadership mondial en faveur du droit à l’éducation de tous les enfants, ainsi que de son extraordinaire soutien au GPE au cours des dernières années.

Ndèye Aminata Sagar DIAHAM (SourceA)

Share Button

Laisser un commentaire