Une semaine après l’annonce par la CAF du retrait de la CAN 2019 au Cameroun et de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire, Ahmad Ahmad, le président de l’instance continentale, explique à Jeune Afrique les raisons de ce choix qui plonge le football africain dans la crise.

Depuis que la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé, le 30 novembre dernier, que la CAN 2019 n’aurait pas lieu au Cameroun, le football africain attend de connaître le pays qui sera chargé d’accueillir le tournoi en juin prochain. Le Maroc est déjà dans les starting-blocks, et croit beaucoup à ses chances.

Mais si la question de la Coupe d’Afrique des nations 2019 n’est pas encore tranchée, Ahmad Ahmad a affiché sa volonté de voir le Cameroun organiser la CAN 2021, s’attirant les foudres des Ivoiriens qui devaient accueillir l’événement.

JeuneAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here