Contrairement à ce que beaucoup pensent, la décision du président Macky Sall de faire procéder à des retouches sur la loi électorale ne date pas d’hier.

En effet, selon SourceA, c’est bien avant même que la loi Constitutionnelle ne passe à l’Assemblée nationale, soit promulguée et publiée au Journal officiel.

Déjà, le canard de Castors/Bourguiba rappelle qu’avant le 19 avril dernier, le Chef de l’Etat avait songé, lorsque d’autres acteurs ont accepté de rallier la table des concertations.

SourceA révèle aussi qu’il y a un point crucial qui nécessite la poursuite des pourparlers. Il s’agit, pour le comité ad hoc, de réfléchir sur la posture à adopter lors que les membres de la Commission de validation provisoire des dossiers de candidatures et de recensement de vote pour la présidentielle s’apercevront qu’un électeur a parrainé deux candidats.

SourceA renseigne, par ailleurs, que, le Chef de l’Etat, pour savoir ce qui se fait de meilleur, en termes de parrainage citoyen, a dépêché, la semaine dernière, une mission de la Commission ad hoc au Cap-Vert.

Avant-hier, une autre mission a déchiré les entrailles du ciel, direction la Pologne. Last but not least, une autre prépare ses bagages pour se rendre en Roumanie.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here