Saisine de médicaments impropres : l’Ordre des pharmaciens porte plainte  et se constitue partie civile

Suite à la saisine par les pandores de Touba, de médicaments de fabrications étrangères, impropres à la consommation,  d’une valeur de plus d’un milliard de francs, les pharmaciens du Sénégal sont montés au créneau.

Selon Docteur Ndiaye Sy,  de la Section B de l’Ordre des pharmaciens, dans  le bulletin d’informations de la Rfm de ce midi, cet acte criminel ne doit pas rester impuni.

A cet effet, a-t-il annoncé, au micro de nos confrères, l’Ordre des pharmaciens a porté plainte contre les auteurs de ce trafic et s’est constitué partie civile. Ceci, pour exercice illégal et trafic de médicaments impropres à la consommation.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here