Lors de son face-face avec la presse ce jeudi, le porte-parole du gouvernement a répondu à une partie de l’opposition qui réclame le fichier électoral. D’après lui, il n’est pas question de faire des faveurs à qui que ce soit sur la question puisque la loi est claire là-dessus.

«Restons sérieux. On ne peut pas parler de faveurs quand il y a la loi. Il n’est pas question que le fichier électoral se balade dans le pays avec des candidats à la candidature. Notre position est de le donner aux organisations politiques et aux candidats puisqu’ils ont un enjeu. Donc, il n’y a aucune difficulté», a martelé Seydou Guèye avant de rejeter l’idée d’une fraude électorale au Sénégal.

«La fraude électorale est une maladie du siècle passé au Sénégal. Les Partis politiques, à toutes les étapes des procédures, sont présents. Maintenant, il n’est pas facile d’avoir des représentants partout au Sénégal au moment des inscriptions et des révisions sur les listes électorales», ajoute-t-il.

A l’attention de ceux qui prétendent que le chef de l’Etat ne doit plus signer de contrat à quelques mois de l’élection présidentielle de 2019, le Secrétaire général du gouvernement répond : «le Président est dans le cadre légal de son mandat et s’il doit signer un contrat, il le fera sans trembler»

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here