Situation sécuritaire au Sénégal au mois d’avril : les chiffres de la Direction de la sécurité publique

Les nombreux cas d’agression qui secouent le pays depuis quelque temps ont suscité un sentiment d’insécurité. Une situation qui a poussé la Direction de la sécurité publique (Dsp) à faire le point de la situation au terme du mois d’avril.

Des chiffres plutôt éloquents. En ce qui concerne les accidents, «quatre cent cinquante-cinq (455) accidents ont été constatés dont deux cent vingt neuf (229) matériels, deux cent seize (216) corporels et dix (10 mortels)», lit-on dans un communiqué de la Direction de la sécurité publique.

Pour ce qui est des véhicules saisis, «onze mille quatre-vingt-dix (11.090) pièces afférentes à la conduite de véhicules ont été saisies et deux mille deux cent trente-trois (2233) mis en fourrière dont six cent quatre-vingt-cinq (685) véhicules, mille cinq cent quarante trois (1543) engins deux roues et cinq (05) calèches».

Pour ce qui est  interpellations, la note fait état de «trois mille six cent quatre-vingt-dix-huit (3.698) personnes ont été interpellées pour diverses infractions dont trente huit (38) étrangers». Parmi ces 3698, «mille cinquante (1050) parmi ces interpellés ont été déférés au parquet dont mille vingt six (1026) nationaux et vingt quatre (24) étrangers».

En ce qui concerne le Commissariat du Tourisme, des patrouilles ont sillonné trois (03) fois par semaine les lieux de fréquentation touristiques suivants: Soumbédioune, le marché Sandaga, le monument de la Renaissance, Yoff, Ouakam et certains endroits des Almadies et le Lac Rose.

Quant au contrôle des établissements d’hébergement touristiques, les Services de la sécurité ont effectué «des contrôles réguliers des résidences meublées et auberges sont effectués au niveau des Almadies, de Nord et Ouest Foire, des Parcelles-Assainies, de Cambérène, de Sacré Cœur, de la Vdn, de Grand-Yoff et de Petit Mbao. Aucune demande d’intervention concernant un touriste n’a été enregistré par le service».

Dans le cadre de la lutte contre les atteintes aux droits de la Propriété intellectuelle, la Bnlpc a effectué plusieurs patrouilles à travers la capitale et sa banlieue durant cette période. Ainsi, quatorze (14) bandes d’individus dangereux ont été démantelées et quarante-sept (47) malfaiteurs sériés.

Aussi, ajoute le document, ces actions majeures ont permis l’interpellation de deux cent quatre vingt (280) individus pour infractions aux stupéfiants notamment : Drogue dure : deux (02) pour trafic, haschich, huit (08) parts d’héroïne, cocaïne huit (08) pierres, chanvre indien : deux cent six (206) pour usage dont trois (03) étrangers, soixante et onze (71) pour trafic dont onze (11) étrangers et un (01) pour culture.

Actusen.sn

Share Button

Laisser un commentaire