Son clash avec Neymar, les egos au PSG… Draxler se livre

Dans un entretien accordé à Kicker, Julian Draxler s’est confié sur sa saison, sur son rôle dans l’ombre des stars au PSG, et sur l’altercation qui l’a opposé à Neymar après la défaite à Montpellier (3-2) fin avril.

“Pour un club qui a de telles ambitions, gagner simplement le championnat, c’est trop peu.” Julian Draxler n’hésite pas à qualifier de “décevante” la saison du Paris Saint-Germain. L’international allemand fait le bilan, ce mardi, dans un entretien accordé au magazine Kicker, où il se livre sans langue de bois.

Sur sa saison, d’abord: “Le début a été relativement difficile, parce que Thomas (Tuchel) ne savait probablement pas où aller avec moi, explique l’ancien joueur de Schalke 04, réputé pour sa polyvalence. Ensuite, j’ai souvent évolué dans une position de n°8 (milieu relayeur, ndlr), ou entre six (milieu récupérateur, ndlr) et huit, parce qu’on est plutôt pas mal avec Di Maria, Cavani, Mbappé et Neymar devant. Mon travail était de convaincre l’entraîneur que je pouvais jouer à ce poste. Je l’ai très bien fait.” Et Draxler, au final, a été le joueur le plus utilisé cette saison par Tuchel, devant Di Maria, Marquinhos et Mbappé.

Son bilan est de 5 buts et 12 passes décisives entre 46 matches, loin des chiffres d’un Mbappé par exemple (39 buts et 17 passes décisives en 43 matches). Mais Draxler se satisfait de ce rôle plus reculé, dans l’ombre. “Au PSG, le quatuor d’attaque attend d’être nourri, explique l’international allemand (50 sélections). Ils ont tous un gros ego, ils veulent tous être le meilleur buteur de l’équipe, du championnat, et même de toute l’Europe.” Ils ont besoin que le reste de l’équipe se mette à leur service, “construise le jeu et pense plus défensivement“. “C’était mon travail cette saison, j’ai trouvé mon rôle”, explique Draxler.

En évoquant les egos au PSG, difficile de ne pas revenir sur le “clash” entre l’Allemand et Neymar, après une défaite à Montpellier (3-2) fin avril. “J‘ai eu un désaccord avec lui, comme cela arrive. Seulement, quand c’est avec Neymar, c’est partout dans la presse, se marre Draxler. Si vous êtes en désaccord, il faut en parler, peu importe qui vous avez en face. C’était pendant le match. Il était en colère, j’étais en colère, il y a eu un mot puis un autre, le sujet a été vite refermé. (…) Ce n’était rien d’extraordinaire en fait, mais ça montrait que nous étions assez malmenés mentalement.”

Malgré ce petit moment de tension, Draxler, 25 ans, souhaite rester au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2021. “Je me sens très bien, j’ai un super entraîneur et je suis dans un super club”, explique-t-il. Pour Draxler, le PSG est “fou, dans un sens positif”.“Tout peut arriver du jour au lendemain, mais je ne pense pas que quiconque à Paris veuille me chasser“, estime l’Allemand. “Et si on me propose une prolongation de contrat, j’écouterai.”

Share Button

Laisser un commentaire