Me El Hadji Diouf est monté au créneau suite à la sortie de la Direction de l’Administration pénitentiaire (Dap) qui dément les informations livrées par les avocats de l’insulteur public N°1, Assane Diouf sur sa situation carcérale.

Le tonitruant avocat met à nu, les mensonges «grotesques et malhonnêtes» de la Dap qui dans un communiqué publié mercredi, fait état d’un traitement royal de Assane Diouf à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss (Mac).

«Il est torturé. L’Administration pénitentiaire a menti. Elle a voulu tromper l’opinion, en disant que Assane Diouf fait état d’un traitement royal. Une chambre individuelle avec téléviseur, ce qui est vrai, mais, qui a besoin d’une chambre individuelle avec téléviseur, alors que tu n’as pas le droit de communiquer. Pourquoi il a été battu, bastonné, plaqué au sol, malmené, jusqu’à avoir des fractures à la jambe. C’est parce qu’il a osé dire à un codétenu, bonjour. Ces gens-là qui racontent des histoires se sont bien gardés de parler de sa fracture», recadre-t-il.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here