Khalifa reste encore en prison. Son procès prévu ce mercredi, vient d’être renvoyé au 23 janvier prochain. Un deuxième report.

Ceci, parce que la défense veut faire entendre d’autres témoins. Mais aussi, que la situation des avocats qui n’ont pas été avisés puisse être régularisée. Ceci, dans le but de permettre un procès équitable.

Une demande à laquelle, les avocats de l’Etat et le Procureur Serigne Bassirou Guèye se sont opposés.

Selon eux, la demande de renvoi des avocats de la défense est “un abus et une technique dilatoire pour retarder le procès qui risque de traverser l’année juridique 2017-2018“.

Pour le juge Malick Lamotte, “aucune cause ou autre demande ne sera acceptée pour un nouveau renvoi du procès à la date retenue“, dit-il à la défense.

Khalifa Ababacar Sall et ses codétenus dont le procès est prévu ce matin, sont poursuivis sur l’affaire dite la Caisse d’avance estimée à 1,8 milliard de francs Cfa. Et, depuis le 07 mars dernier, ils croupissent à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss.

Auparavant, les constitutions de Me El Hadji Diouf et Mbaye Sène ont été déclarées irrecevables par le juge Malick Lamotte.

Ousmane THIANE, Stagiaire (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here