Abdou Seck, Maire de Keur Saloum Diane : « Les populations de Coular Socé sont satisfaites de Macky Sall » 

Le 11ème anniversaire de l’Alliance pour la République (Apr) a été célébré par un meeting départemental « deloo njukal Macky Sall » par la population de Coular Socé, localité de la Commune de Keur Saloum Diané, dans le département de Foundiougne. Avec leur maire Abdou  Seck, les habitants remercient Macky Sall, disent-ils, ‘’pour ses promesses tenues, même si tout n’est pas encore rose dans la zone’’.

Coular Socé, un grand village situé à quelques 12 kilomètres de Keur Saloum Diané, a été, avant-hier, le lieu de rendez-vous de plusieurs maires du Parti présidentiel. Ces derniers étaient venus honorer l’invitation des populations avec leur maire Abdou Seck. ‘’Ce sont les populations de Coular Socé, elles-mêmes, qui m’ont sollicité comme étant le parrain de leur meeting de remerciement au chef de l’État’’, précise, d’emblée, le maire de Keur Saloum Diane.

Sur les raisons de la satisfaction de ses populations, Abdou Seck explique. ‘’En 2009, pendant la campagne des Locales, le président Macky Sall était venu, ici, vers les coups de trois heures du matin, dans des conditions difficiles. À cette époque, les doléances des populations étaient des pistes de désenclavement, de l’électricité, l’érection d’un Cem. Le président avait promis de changer le visage du village, une fois élu président. C’est l’effectivité de ses promesses que nous magnifions aujourd’hui’’.

Jadis, le village était très enclavé et extrêmement difficile d’accès, mais,  aujourd’hui, la localité est reliée à Keur Saloum Diane et à Wack Ngouna par des pistes en très bon état. ‘’Maintenant, nous avons même des Unités de production, des menuisiers, grâce à l’électricité’’, se réjouit l’édile de Keur Saloum Diane.

Malgré ces performances de l’État, tout n’est pas encore rose dans cette riche zone du département de Foundiougne. Une partie est actuellement désenclavée, mais ça reste le rattachement de Coular Socé au village de Baria et avec une ouverture vers la Gambie. Les deux localités sont séparées par un bras de mer et un pont de 50 mètres ferait l’affaire pour un désenclavement total de la zone’’, espère Abdou Seck.

Aujourd’hui, Coular Socé applaudit le fils de Fatick ; cependant, sur les 48 villages, seuls 7 sont électrifiés, même si  une quinzaine d’autres  sont dans les programmes de l’Agence de l’électrification rurale (Aser).

 Pour les prochaines élections locales, Abdou Seck indique ‘’qu’il se prépare pour continuer le combat aux côtés des populations’’, pour lesquelles il semble jouir d’une grande popularité. En témoignent l’affluence et les louanges, pendant la manifestation.

Matar DIOUF, Correspondant à Fatick (Actusen.sn)

Laisser un commentaire