A LA UNE News Société

Abbé Théodore Waly Diouf, Curée de la Paroisse Saint Jean Baptiste de Niakhar : « Noël rime avec paix, joie et solidarité dans ma paroisse »

La Paroisse Saint Jean Baptiste de Niakhar prépare religieusement la fête de Noël. Cette année au-delà de l’aspect divine, Abbé Théodore Waly Diouf, Curée de la Paroisse et ses fidèles y rajoutent du social pour permettre à tous de festoyer dans la tranquillité d’esprit.

Noël est une fête catholique, chrétienne qui célèbre la naissance de Jésus Christ dans une ville dénommée Bethléem. Elle célèbre davantage l’avènement du fils de Dieu dans l’humanité pour sauver le monde.

Selon Abbé Théodore Waly Diouf, Curée de la Paroisse Saint Jean Baptiste de Niakhar, “Noël est une fête d’abord chrétienne, mais qui s’étend à toutes les couches de l’humanité car c’est Dieu qui vient sur terre pour sauver le monde”. Toujours dans le sens de l’événement, le Curée renchérit : “cela montre combien il aime ses enfants qu’il a créé à son image et à sa ressemblance. Noël manifeste aussi la joie du ciel qui vient rencontrer celle terrestre pour la transformer en une joie inqualifiable. Noël nous ramène à la paix de Dieu”, se réjouit t-il.

Depuis l’année dernière, cette fête catholique rime avec la joie des enfants de la Paroisse Saint Jean Baptiste de Niakhar. “Dans beaucoup de paroisses comme la nôtre, c’est un moment que l’on consacre à beaucoup de jeunes enfants catholiques comme musulmans. Plus de 730 enfants seront rassemblés dans la cour paroissiale pour s’adonner à des jeux de l’esprit, de génie en herbe biblique et de la détente. Nous voulons offrir  à chaque enfant l’opportunité de s’épanouir dans ses semblables”.  Sur ce l’Abbé ajoute que “cette élan de fraternité mais également cette paix que le seigneur nous donne, nous la vivons à travers eux sachant que l’enfant reflète l’innocence pure. Nous souhaitons qu’ils apprennent à vivre ensemble, à côtoyer les autres et à avoir le sens du partage».

Afin de permettre à ses fidèles de célébrer Noël dans la tranquillité d’esprit, Abbé Théodore Waly Diouf a copié une ingénieuse idée d’un collège de Thiès. “Les ressortissants de la paroisse cotisent dans le but de permettre à certaines familles vulnérables de payer leurs achats. Nous la faisons pour la bonne cause et la solidarité”, confie t-il en toute humilité.

Matar Diouf, Correspondant à Fatick (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : 3 nouveaux décès, 46 tests positifs, 41 cas graves en réanimation et 19 patients guéris

Actusen

Coronavirus : les Sénégalais résidents en Italie qui désirent rentrer au pays doivent désormais présenter un test

Actusen

Décès du Khalife Médina Baye : Macky Sall à Kaolack samedi

Actusen

Laissez un commentaire