News Politique

Abdou Lahad Diakhaté, coordonnateur CJ2R à Rufisque: “nos élus locaux opèrent dans la tromperie, le subterfuge…”

Depuis que le chef de l’Etat est annoncé dans la banlieue, les responsables des communes s’activent avec soin aux derniers préparatifs.

A Rufisque par exemple où Macky Sall est attendu dans le cadre des conseils des ministres décentralisés, l’heure est aux derniers retouches pour accueillir comme il se doit le leader de l’APR.

Les artères de la ville sont nettoyées au peigne fin, le drapeau national flottant sur chaque coin, même les canalisations ont  été revues par les élus locaux, le temps de la venue du chef de l’Etat dans la vielle cité.

Un comportement qui émeut au plus haut point les membres du cadre des jeunes du renouveau rufisquois (CJ2R). En effet même si ces derniers, saluent la décision du chef de l’Etat de tenir un conseil des ministres à Rufisque, le comportement des élus locaux disent-ils n’honorent pas la ville.

Selon le coordonnateur de CJ2R, ce comportement n’est qu’un  simple triche pour tromper la vigilance de la population rufisquoise qui, attend toujours des réalisations afin que le décor de la ville change de visage.

“Nous sommes ravis d’accueillir le chef de l’Etat, nous souhaitons aussi que les population de Rufisque puissent trouver des bénéfices de son passage, nous avons cependant remarqué les élus locaux qui se ménagent comme s’ils voulaient régler le problème populations en un laps de temps. Ils opèrent dans la tromperie, le subterfuge…”, a dénoncé Abdou Lahad Diakhaté.

Ainsi le cadre des jeunes du renouveau rufisquois, “regrette l’activisme dont nos autorités locales sont entrain de faire montre à l’occasion de la visite prochaine du Président. Faire semblant.. alors que pendant tout ce temps personne n’a réellement pris en charge les problèmes de Rufisque. Cela aura au moins eu le mérite de nous apprendre qu’ils n’ont aucun respect pour les populations de Rufisque”.

Par ailleurs, le CJ2R émet quelques réserves sur les orientations du document Plan de Développement Urbain Durable (PDUD) que les autorités de la ville prévoient de soumettre à la délégation gouvernementale.

D’après ledit mouvement, ce document a une vision très réductrice de l’émergence tel que théorisé par le Président de la République. Pour tout compte fait, les membres de CJ2R promettent de monter au créneau afin d’attirer l’attention de l’autorité centrale sur les insuffisances du leadership local qui disent-ils, abandonne la population à son propre sort.

“Nous allons dire au Président de la République que notre ville est en train de mourir lentement sous le regard impuissant des élus locaux”, a conclu Abdou Lahad Diakhaté, espérant qu’après, le chef de l’Etat puisse faire des injonctions à son gouvernement.

Ndèye Awa BEYE (Actusen.com)

 

Dans la même rubrique...

Le Gaulois et l’Ottoman

Actusen

Assemblée nationale : les députés  convoqués ce mardi en séance plénière

Actusen

Apparition d’autres maladies à potentiel épidémique : Diouf Sarr étale ses inquiétudes et demande un renforcement du système de surveillance  

Actusen

Laissez un commentaire