News

Affaires Nafi Ngom Keita et Ousmane Sonko : la COS M23 descend en flamme Macky Sall

La Commission orientations et Stratégies du Mouvement des forces vives du 23 juin 2012 (COS M23) apporte sa solidarité à Nafi Ngom Keita ‘’limogée’’ de la tête de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) et à l’Inspecteur des Impôts et Domaines, Ousmane Sonko, suspendu de ses fonction. 

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com, Abdou Sow et Cie pensent qu’‘’il est fondamental de souligner la grandeur de la démarche engagée’’ par ces deux personnes au destin, apparemment, identique, et qui ont décidé de ‘’mettre en avant les intérêts majeurs du pays, par une gestion sobre et transparente du bien public’’. 

Convaincu que le combat ne peut être gagné seul, la COS M23 appelle ‘’tous les patriotes à s’engager dans la lutte pour la bonne gouvernance et la transparence, le combat contre l’impunité et la complaisance, le combat contre la gestion patrimoniale des ressources et des biens publics.’’

 

Voici l’intégralité du communiqué deladite Commission parvenu à la Rédaction de Actusen.com.

                                                    Communiqué de presse 

La Commission « Orientations et Stratégies » vient par ce présent communiqué et le concours de vos services, informer l’opinion nationale et internationale de la teneur de quelques sujets importants de leur réunion du mardi 26 juillet 2016.

En effet, la COS/M23 vient à cette occasion, s’offusquer profondément du comportement du président Macky Sall et son pouvoir, sur la gestion de certains dossiers.

Ainsi, la COS/M23 condamne fermement le limogeage de l’ex patronne de l’OFNAC, Mme Nafi Ngom Keita, de la tête de cette Institution de contrôle et de lutte contre la corruption et la fraude.

La COS/M23 estime que par cet acte qu’elle considère comme une forfaiture de la part du pouvoir, ce dernier vient de prouver aux sénégalais, l’incongruité absolue qui caractérise cette institution dont le fonctionnement et les orientations répondent au bon vouloir du Président de la République, dans le cadre de ses prérogatives.

La COS/M23 qui a toujours dénoncé le fonctionnement illogique de l’OFNAC, qui parait comme un outil de chantage et de répression pour servir les plans politiciens du pouvoir en place, encourager la transhumance, l’enrichissement illicite entre autres contre valeurs, plaide encore une fois la démarcation des corps de contrôle, de l’autorité du Président de la République.

La COS/M23 informe le président Macky Sall et son pouvoir que le peuple sénégalais attend d’être édifié sur les différents dossiers gérés par l’OFNAC, tels que celui d’ARCELOR MITTAL, PETRO TIM SENEGAL, celui du COUD, et tant d’autres qui pourrait se retrouver sous le coude d’un tiers.

Qu’elle incitera tous les patriotes à s’engager dans la lutte pour la bonne gouvernance et la transparence, le combat contre l’impunité et la complaisance, le combat contre la gestion patrimoniale des ressources et biens publics.

Dans la même veine, la COS/M23 vient par-là, dire toute sa préférence à une enfreinte des règles administratives pour préserver les intérêts de la Nation, qui devient une obligation réglementaire, que le pillage et le détournement organisés de deniers publics, la complaisance et l’abrutissement orchestré du peuple sénégalais, dénoncés par Monsieur Ousmane Sonko du parti PASTEF.

La COS/M23 considère qu’au-delà des personnes de Mme Nafi Ngom Keita, d’Ousmane Sonko, et de tous les autres patriotes qui s’inscrivent dans la même dynamique, il est fondamental de souligner la grandeur de la démarche engagée. Ceci, pour mettre en avant les intérêts majeurs du pays, par une gestion sobre et transparente du bien public et marquer la rupture des dérives et abus de nos gouvernants.

Ainsi, COS/M23 manifeste son soutien sans réserve à tous ces patriotes soucieux de l’éthique et de la morale dans l’action gouvernementale, et s’engage à poser prochainement des actes forts, allant dans le sens de renforcer les politiques de transparence et de gestion vertueuse tant voulues par Monsieur Macky Sall.

Par ailleurs, la COS/M23, réitère son soutien et son engagement aux côtés des acteurs de la justice sénégalaise, dans leur lutte pour une réelle séparation des pouvoirs et l’indépendance et la bonne marche de  cette dernière.

En conséquence, la COS/M23 demande aux Sénégalais de rallier la mobilisation sociale et populaire des patriotes et militants pour la rupture et le changement. D’être prêts pour le combat contre l’incurie de nos gouvernants, pour la préservation du bien public et la gestion efficiente et transparente des ressources publiques, la défense des droits et libertés consacrés par la Constitution de notre pays.

Pour finir, la COS/M23 promet à l’opinion de revenir sur ces différents dossiers et d’autres similaires, à l’occasion d’une conférence de presse qu’elle tiendra en début de semaine prochaine.

 

Par souci et par conviction, vive le Sénégal, vive la Nation !

 

 

Dans la même rubrique...

Nominations de Bara Ndiaye et Alioune Dramé à la Maison de la presse : la Cap dénonce une violation du consensus de la part du ministre Abdoulaye Diop et annonce un nouveau boycott

Actusen

Aide alimentaire : la commune de Diarrere a distribué ses kits alimentaires 

Actusen

Vol à main armée à Kaffrine : un boutiquier blessé par balle, plus 4 millions emportés par les malfaiteurs

Actusen

Laissez un commentaire