Arrestation de Guy Marius Sagna et Cie : Moustapha Diakhaté se défoule sur la SENELEC puis renvoie Macky Sall à son passé

Moustapha Diakhaté défend Guy Marius Sagna et Cie qui ont été arrêtés, vendredi dernier devant les grilles du palais de la République, pendant une manifestation pacifique contre la hausse du prix de l’électricité, organisée par le mouvement FRAPP France Dégage. L’ex-ministre conseiller salue leur courage et prie pour que leur arrestation soit dit-il sur sa page Facebook, «un moment déclencheur du réveil de la conscience sociale dans notre pays».

L’ancien député s’attaque ainsi à la Senelec. «Je veux dire ma solidarité à toutes les victimes de la hausse du prix de l’électricité si durement condamnées le 1er décembre 2019 à payer le pillage de la Senelec qui a vu sa masse salariale passer de 30 à 57 milliards entre 2015 et 2018. Heureusement le temps est le meilleur détecteur des mensonges d’une Senelec exportatrice de courant électrique et suffisamment bien gérée pour générer un bénéfice historique de 25 milliards francs de Cfa», dira Moustapha Diakhaté. Il se dit ainsi prêt à accompagner toute initiative allant dans le sens de défendre les intérêts des consommateurs.

Moustapha Diakhaté s’est par ailleurs attaqué à la frange de l’opinion qui fustige l’attitude de Guy Marius Sagna et les 8 autres prisonniers de la hausse du prix de l’électricité. Il rappelle en ce sens, à ceux qui condamnent Guy et Cie, le passé de Macky Sall. Qui, en 2009, accompagné par une marée humaine et sans autorisation préfectorale, s’est rendu au Commissariat central de Dakar.

«Sans cette marche non déclarée de l’ancien domicile du Camarade Macky Sall (Fann résidence) à la sûreté urbaine avec des milliers de militants, sympathisants et simples citoyens, certainement l’APR n’allait pas porter son candidat à la magistrature suprême et célébrer ce 1er décembre 2019 son 11éme anniversaire», soutient Moustapha Diakhaté. «Bref, il ne faut pas oublier que c’est la rue et la manifestation devant l’Assemblée nationale qui ont empêché l’adoption de la loi scélérate portant dévolution monarchique du pouvoir», en déduit-il.

M. Diakhaté invite ainsi le Président de la République «à annuler cette injuste et cruelle hausse du prix de l’électricité et à auditer ce gouffre à milliards francs de CFA qu’est la SENELEC».

Actusen.sn

leave a reply