People & Sports

Atlético de Madrid : branle-bas de combat pour Edinson Cavani

Selon les dernières indiscrétions, le buteur du Paris Saint-Germain se serait mis d’accord avec les Colchoneros. Mais El Matador n’est pas encore à Madrid.

La sensation est unanime. Une page de l’histoire du Paris Saint-Germain est en train de se tourner. Meilleur buteur de l’histoire du club de la capitale, Edinson Cavani (32 ans) n’a jamais été aussi proche d’un départ, après bientôt sept années passées en rouge et bleu. Devenu le remplaçant de Mauro Icardi, l’Uruguayen reste l’un des joueurs les plus aimés par le public francilien, mais son aventure parisienne est clairement sur le point de s’achever. Reste maintenant à savoir quand.

Libre de tout contrat en juin prochain, El Matador a toujours gardé le mystère sur son envie (ou non) de parapher un nouveau bail. Aujourd’hui, il est quasiment acté qu’aucune prolongation ne sera signée. Il y a peu, un accord contractuel avec l’Atlético de Madrid est d’ailleurs été évoqué (contrat de 3 ans à hauteur de 12 M€ nets annuels), scellant ainsi, pour beaucoup, l’issue du feuilleton Cavani. Reste que si le départ du natif de Salto semble acquis, personne ne peut affirmer qu’il se produira dès le mois de janvier.

Il faut faire de la place à Cavani

Car le moins que l’on puisse dire, c’est que les sons de cloche sont bien différents. UOL Esporte affirme ainsi que l’attaquant parisien aurait décidé de plier bagage uniquement en fin de saison, préférant honorer son contrat jusqu’à son terme et s’éviter une sortie en catimini dès cet hiver. Une version qui se tient, même si deux personnes ne sont sans doute pas du même avis : le sélectionneur uruguayen Óscar Tabárez et Diego Simeone. Le premier aimerait voir son buteur rejoindre une formation qui lui promettrait un meilleur temps de jeu en vue de la Copa América 2020. Quant au second, il a clairement mis la pression à ses dirigeants pour engager le Parisien dès cet hiver.

Et selon Mundo Deportivo, la direction madrilène étudie tous les stratagèmes possibles pour faire de la place à Cavani. Car la donne est simple et connue depuis longtemps : l’Atlético doit dégraisser pour accueillir un élément qui serait payé 12 M€ par an. Seul souci, les candidats au départ existent (Lemar, Vitolo, Vrsaljko, Saponjic, Llorente ou Arias) mais aucune offre concrète et intéressante n’est encore arrivée. Le quotidien espagnol ajoute que l’Atlético croise même les doigts pour qu’une proposition arrive pour le jeune Brésilien Caio Henrique (prêté à Fluminense). Bref, les Matelassiers sont prêts à tout pour vendre.

Footmercato

Dans la même rubrique...

Football : Pape Bouba Diop n’est plus

Actusen

Confrontation avec Ama Baldé : Modou Lo déclenche les hostilités

Actusen

Tuchel: « Verratti peut tout changer sur le terrain »

Actusen

Laissez un commentaire