People & Sports

Aurier, la rédemption !

Si le PSG a battu l’Inter, il le doit en très grande partie à Serge Aurier. Buteur à deux reprises, le latéral droit réussit à revenir au premier plan par ses performances sur le terrain, après avoir connu des moments très sombres.

Serge Aurier est en feu ! Le latéral droit du PSG a décidé de joindre les actes aux paroles pour redevenir un joueur de football et rien d’autre, avec un doublé pour la victoire des quadruples champions de France en titre face à l’Inter (3-1, à l’occasion du premier match amical de la tournée américaine des Parisiens). Et il la joue profil bas: “A titre personnel, je n’aime pas trop les récompenses individuelles. Je suis plutôt content pour l’équipe, on a réussi à mettre notre jeu en place.”

L’ancien Toulousain, qu’on pensait condamné au départ cet été après la fameuse affaire Periscope de la saison passée, pourrait bien séduire Unai Emery de manière définitive. “On a bien travaillé depuis la reprise, poursuit Aurier. On essaie d’être au top avant le Trophée des champions face à Lyon, on travaille beaucoup, on bosse dur. C’était important de gagner pour la confiance, c’est une belle victoire et on est contents. C’est aussi une récompense par rapport à ce qu’on fait depuis le début de la saison.”

VRP de la marque PSG

Et l’international ivoirien a bien compris qu’il devait à nouveau se muer en VRP de la marque PSG: “Paris commence à devenir une grande institution, on est contents d’arriver aux Etats-Unis et de voir que beaucoup de gens nous suivent. Quand on voit ça, ça donne encore plus envie de revenir, peut-être l’année prochaine… On est contents d’être suivis un peu partout dans le monde.” Un point pour Serge. Alors que ce Paris Saint-Germain n’est pas encore au complet, Aurier est déjà au taquet, buteur sur deux coups de pied arrêtés. Le premier, c’était après une frappe de Ben Arfa mal repoussée par Handanovic, pour l’ouverture du score en première période. Le deuxième, celui du 3-1, de la tête à la réception d’un autre coup franc.

Il n’a même pas laissé le soin à Edinson Cavani, qui attendait juste derrière, de marquer son but… Emery est forcément satisfait, même si lui aussi s’évertue à parler collectif: “Le résultat n’était pas très important, c’était un match pour être dans la continuité des entraînements où on fait du bon travail, pour aider dans la philosophie de jeu. Je suis très content.” Ravi aussi, sans doute, de pouvoir compter sur des latéraux aussi pétillants, alors que Layvin Kurzawa a également marqué d’un splendide coup franc direct. Thomas Meunier, entré en fin de match, a du pain sur la planche pour déloger Aurier.

football.fr

 

Dans la même rubrique...

Immobile, le Soulier d’Or raconte ses secrets

Actusen

Pirlo entretient le mystère autour de Ronaldo

Actusen

Fiche d’audiences: Gris Bordeaux reçu par le Ministre Matar Ba

Actusen

Laissez un commentaire