ACTUSEN
People & Sports

Coaching en équipe nationale : «Il faut qu’il y ait un petit groupe de deux ou trois qui discute sur le choix des joueurs» (Daouda Faye Vava)

Le coaching de Aliou Cissé lors de la coupe du monde n’a pas été du tout exempt de reproche, notamment dans la prise de décision sur le choix des joueurs. Selon l’ancien ministre des Sports, El Hadji Daouda Faye «Vava», «il faut qu’il ait un petit groupe de trois qui discutent sur le choix des joueurs qui doivent disputer les matchs…».

La Fédération sénégalaise de football (Fsf) a adressé hier à la FIFA une lettre de contestation et de protestation en lien avec l’arbitrage du match Sénégal-Colombie. Ce, pour le compte de la 3e journée de la phase de poules de la coupe du monde Russie 2018. Les services dirigés par Augustin Senghor protestent contre deux décisions arbitrales du match 48 du Mondial entre le Sénégal et la Colombie. Elles n’approuvent pas le fait que le penalty accordé au Sénégal suite à une faute commise sur Sadio Mané dans la surface de réparation soit annulé après consultation du VAR. Tout de même, elles estiment que l’arbitre qui était à quelques mètres de l’action était bien placé et donc n’aurait pas dû revenir sur sa décision. Mieux, il aurait dû sanctionner le défenseur Colombien fautif, d’un carton rouge direct.

Interrogé sur cette saisine de la Fsf à la Fifa l’ancien ministre du Sports, « Vava » s’est montré un pu plus dubitatif. Pour lui, «il y a un système qui a été mis en place (vidéo assistance referee VAR) … Il a montré sa défaillance. Y a un goût d’inachevé. Il n’a pas été expérimenté. Il faut qu’on termine le travail».

Concernant l’élimination prématurée des équipes africaines dans cette compétition, « Vava » pointe du doigt le manque au niveau de la préparation et la perfection des équipes.

«Il y a le manque de moyen des équipes africaines au niveau de la préparation et au niveau de la perfection des équipes. Il faut donner plus de chance à nos techniciens. Qu’il fasse des stages de perfectionnement. Ils ne sont pas des entraîneurs mais des sélectionneurs», a-t-il argué au détour de l’émission « Grand Jury » sur la Rfm suivie par Actusen.sn.

Pour autant d’après lui, les joueurs ont donné corps et âmes durant leurs différentes sorties respectives.

Ousmane Thiane (Stagiaire-Actusen.sn)

Related posts

CAN-2019 : les chapeaux du tirage au sort dévoilés par la CAF

Mercato Barça: Griezmann a fait son choix

Actusen

Liga : Messi, toujours plus fou

Leave a Comment