News

Condamnation du leader de l’opposition: Amnesty accable Yaya Jammeh

La haute Cour de justice de Banjul a condamné 19 personnes dont le chef de l’opposition, Ousainou Darboe, à 3 ans de prison ferme, lit-on dans la livraison du jour du journal Le Quotidien.

Une situation qui selon l’Ong Amnesty International, fait reculer les droits de l’homme et le climat qui règne en Gambie depuis les élections de 2011.

Appréhendés le 16 avril dernier, ces membres de l’opposition sont accusés d’avoir participé à une manifestation non autorisée, pour la libération de certains de leurs sympathisants.

Le Quotidien rappelle que les condamnés réclamaient également une enquête sur la disparition d’un membre du parti, Solo Sandeng, qui pourrait être tué en cellule.

Amnesty International appelle ainsi la Cedeao ainsi que la communauté internationale à agir en sanctionnant la Gambie si la situation  ne s’améliore pas d’ici les prochaines échéances électorales.

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Revalorisation salariale : l’intersyndicale du personnel administratif, technique et de service décrète un nouveau mot d’ordre de 96 heures

Actusen

Les travaux d’assainissement à l’Ugb: les assurances de Pape Ibrahima Faye

Actusen

Recrudescence des coups d’États en Afrique: Cheikh Tidiane Gadio pointe les limites de la Cedeao

Actusen

Laissez un commentaire