News Société UNE

(Exclusif Actusen.com) Pour recouvrer prés de 1 milliard F Cfa «portés disparus» : Ferdinand Coly porte plainte, pour abus de biens sociaux, contre Saliou Samb, son ex-associé et Président du Conseil départemental de Mbour

Le moins que l’on puisse dire est que la plainte déposée contre le Président du Conseil départemental de Mbour a la peau dure, très dure, d’ailleurs. En effet, depuis septembre 2015, l’ancien international sénégalais Ferdinand Coly poursuit Saliou Samb, son co associé et Gérant  des Sociétés Sangomar, Fishing et Blue Trade Company pour abus de biens sociaux.

Dans la plainte dont Actusen.com détient copie, Ferdinand Coly explique : «Saliou Samb m’avait approché en 2009 pour investir dans le secteur et relancer les activités de ses Sociétés en faillite tout en créant une autre Société dite Blue Trade dont les parts sociales de chacun sont estimées ci-dessous : 34% pour Monsieur Saliou Samb ; 33% pour Ferdinand Coly ; 33% pour Mamadou Niang (ancien international Sénégalais de football).

Pour les 500 000 euros versés par l’international sénégalais Mamadou Niang, Ferdinand Coly s’est porté caution personnelle auprès de la Banque pour un montant de 594 millions F Cfa

Poursuivant, l’ancien international sénégalais affirme : «alors que Mamadou Niang lui a remis en espèces la somme de 500 000 euros représentant sa part dans cette Société, je me suis porté caution personnelle auprès de la Banque pour un montant de 594 millions F Cfa devant permettre de payer, en principal, commissions, frais et accessoires, les loyers de son immeuble bloqués sur un compte Ecobank ».

Toujours dans cette plainte parcourue par Actusen.com, Ferdinand Coly soutient que «cette Société, qui fonctionnait normalement avec des bénéfices virés dans le compte Ecobank, a connu par la suite des difficultés du fait de la gestion gabegique, désastreuses et malhonnête de Monsieur Saliou Samb qui ne nous a jamais fourni la moindre information».

Ferdinand Coly : «environ 300 mille euros versés par des clients occidentaux pour des produits, mais jusqu’ici portés disparus» 

Et comme si cela ne suffisait pas, l’ancien défenseur des « Lions » du Sénégal enfonce le clou en ces termes : «nous avons remarqué, d’abord que les bénéfices de ladite Société logés dans le compte Ecobank sont virés dans un autre compte ouvert à Diamond Bank à notre insu et qu’ensuite, certains clients (Davide : 200 000 dollars ; Emilio : 30 000 euros ; Jurgen : 60 000 euros ; Porcet Bernard :30 000 euros) sont toujours en attente de leurs produits, alors qu’ils ont déjà envoyé leur argent dont la destination est, a ce jour, inconnue”, se plaint-il auprès du maître des poursuites.

L’international sénégalais au Procureur : «la machine à glace a été cédée à 70 millions F Cfa à notre insu et les bénéfices de la Société logés à Ecobank transférés dans un compte de Diamond à notre insu…

Pis, là où le Ciel a semblé s’effondrer sur la tête de Ferdinand Coulibaly, laisse entendre l’ex-international, c’est que “nous avons eu l’information selon laquelle Monsieur Samb s’est permis de céder la machine de glace de ladite Société a notre insu a 70 millions F Cfa ».

…pour sauver nos investissements, j’ai bradé à 688 millions francs mon propre immeuble estimé à 1 milliard 200 millions F Cfa»

Et, jusqu’à présent, note-t-il dans la plainte, «nous n’avons aucune nouvelle de lui, alors que, personnellement, je me battais pour sauver nos investissements en bradant même à 688 millions F Cfa mon propre immeuble évalué à 1milliard 200 millions F Cfa ; et tout ça pour simplement faire face aux impayés de notre Société.

Suffisant pour que, de l’avis de Ferdinand Coly, son co associé ait abusé des biens sociaux de la Société. En utilisant les fonds à des fins contraires à l’objet social. A cet effet, l’ancien pensionnaire de la Tanière ne souhaite qu’une chose : que le droit soit dit, qu’il recouvre ses sous et qu’il puisse satisfaire, comme cela se doit, les clients de la Société, ou à défaut, leur restituer leurs sous. Et pour y parvenir, il faudrait que la Justice l’aide à solder ses comptes avec Saliou Samb.

Selon des sources de Actusen.com, plusieurs initiatives ont été prises pour étouffer cette affaire ou, à la limite, la régler à l’amiable, mais elles ont été vaines. La preuve, même des hautes autorités de la République ont été mises à contribution pour aider Ferdinand Coly à recouvrer ses billes qu’il dit avoir perdues, mais jusqu’ici, les bonnes volontés ont pédalé dans le néant.

Pour lui permettre de livrer sa version des faits, quant à cette plainte pour abus de biens sociaux, Actusen.com a, comme à son habitude, cherché à joindre par téléphone, le Président du Conseil départemental de Mbour. Mais ce fut sans succès. Et lorsque nous lui avons envoyé un Sms, pour lui notifier l’objet de notre volonté d’entrer en contact avec lui, il a préféré faire le mort.

Actusen.com

 

Dans la même rubrique...

Abdoul Mbaye : « Le CRD sera en sentinelle constante pour défendre la République »

Actusen

Décrets portant honorariat au Cese : le CRD dépose 4 recours en annulation à la Cour Suprême

Actusen

Covid-19 : un agent de la Banque atlantique testé positif

Actusen

1 commentaire

madseck thioune 13/07/2016 - 19:26 at 19:26

Comment *si c est un proteger de l ap r le parti presidentkel il ne lui arrivera rien du tout la venkr nous jugera

Répondre

Laissez un commentaire