News

Insolite au monastère de Blagnac !: même en priant, les moines gardent un œil vigilant sur les voleurs

Le responsable de la branche masculine des Béatitudes au monastère Sainte-Catherine de Sienne, à Blagnac (Haute-Garonne, Toulouse), a permis l’interpellation de deux voleurs qui s’étaient introduits dans le monastère alors que les membres de la communauté étaient réunis pour l’office (prière). Les faits remontent à la fin du mois de juin dernier, selon le journal La Croix.
En effet, pensant opérer en toute tranquillité, les deux individus mis en cause se sont introduits, en fourgonnette, dans l’enceinte du monastère alors que les membres de la communauté étaient réunis pour l’office.
Après avoir garé leur véhicule, ils ont dérobé une imprimante et un téléviseur entreposés, parmi du vieux matériel, dans le jardin par la communauté. Surpris par un membre de la communauté, ils ont essayé de s’enfuir. En vain : le consacré avait pris soin de fermer tous les accès du monastère, avant d’appeler le commissariat de police de Blagnac.
Les deux individus espéraient peut-être que les moines allaient tendre l’autre joue… mais non. Ils ont été placés en garde à vue.
En fait, les deux hommes «avaient pris l’habitude de venir, régulièrement, se servir dans le matériel entreposé dans le jardin», signale-t-on. Ce qui avait sûrement fini d’exaspérer certains membres de la communauté, surtout après avoir surpris, un jour, les deux malfrats dans la sacristie.
«Après s’être vu adresser un geste obscène, un frère avait décidé qu’il fallait agir, ajoute-t-on, en précisant que “la miséricorde passe aussi par la justice».
Actusen.com avec seneglise.sn

Dans la même rubrique...

Projet de loi d’amnistie annoncé lors du dialogue national : Macky Sall dévoile les motifs

Actusen

Hôpital militaire de Ouakam : les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Actusen

Souleymane Ndiaye sur les 19 candidats : «ils ne sont plus légitimes et le processus doit recommencer pour une élection transparente»

Actusen

Laissez un commentaire