A LA UNE News

Les Partis de gauche fusillent Karim Wade, “servent” une demande d’explication à Macky Sall et souhaitent une révision du droit de grâce

La Conférence démocratique et socialiste (Cds) tacle Karim sans le nommer : Inquiète, elle veut des réponses de la part du Chef de l’Etat qui a gracié le désormais ex-pensionnaire de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss condamné à six ans ferme.

Regroupant les Partis de la gauche sénégalaise, ladite Conférence, qui a animé une conférence de presse, ce 2 juillet 2016, se dit hantée par des questions depuis la libération de Karim Wade. Se prononçant sur la situation nationale , la Cds se dit inquiète quand les maigres ressources du pays sont dilapidées  et que les auteurs restent impunis.

Pointant du doigt Karim Wade, gracié par le Chef de l’Etat, alors qu’il a été condamné pour enrichissement illicite sur des centaines de milliards, La Cds a réclamé des réponses.

« On se demande sur quoi il a été gracié et libéré ? Pourquoi n’est-il pas resté au Sénégal. Pourquoi il a été transporté dans un pays étranger à bord d’un Jet privé. C’est un grand coup et pas un bon signal », s’est indigné le coordonnateur de la Conférence démocratique et socialiste, Papa Demba SY.

Car, selon lui,  «cette personne a été jugé et condamné par une juridiction ; donc, il coupable des faits qui lui sont reprochés », a-t-il  cogné Wade-fils sans même le nommer. La Convergence démocratique et socialiste a par ailleurs, appelé à la révision du droit de grâce. De cet fait « le Chef de l’Etat ne pourra plus gracier n’importe qui, n’importe quand », a souligné Papa Demba Sy .

Aissata Bathily (Actusen.com)

Dans la même rubrique...

Modou Makhtar Diagne sur son retour dans la “Tanière” : «Je vais continuer à travailler, afin de pouvoir revenir et être plus solide pour ne pas faire de la figuration»

Actusen

Covid-19 au Sénégal : Deux nouveaux décès annoncés

Actusen

Nominations de Bara Ndiaye et Alioune Dramé à la Maison de la presse : la Cap dénonce une violation du consensus de la part du ministre Abdoulaye Diop et annonce un nouveau boycott

Actusen

Laissez un commentaire