Les travailleurs de la SDE déposent un préavis de grève

Pour contraindre l’Etat du Sénégal à prendre en charge leurs revendications, les travailleurs de la Sénégalaise des eaux (Sde) menacent de perturber la distribution d’eau à Dakar dans les jours à venir. En effet, réunie, le 05 novembre 2019, la Coordination des Secrétaires Généraux des Syndicats de la SDE, mécontente de l’attribution du contrat d’affermage de l’eau à la française Suez, en remplacement à la Sde, réclament 15% de plus des actions de celle-ci.

Dans le cadre de son combat, la Coordination des Secrétaires Généraux des Syndicats de la SDE annonce avoir déposé le même jour, un nouveau préavis de grève. «Ainsi pour un délai de 30 jours à compter de cette date, nous pourront exercer légalement notre droit de grève. Cette période sera mise à profit pour sensibiliser l’opinion et démontrer notre ouverture au dialogue», avertit-elle.

Toujours est-il que selon la Coordination des Secrétaires Généraux des Syndicats de la SDE, «la réunion du comité ad-hoc convoqué par le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ce 06 novembre 2019 a été marquée par un désaccord sur l’actionnariat, car le gouvernement est resté sur une proposition inacceptable d’une augmentation de 1% (en sus des 5% contenus dans le DAO) pour les travailleurs de la SDE et une attribution de 4% pour ceux de l’ONAS et de la SONES. Concernant la création de la nouvelle société, c’est encore le tâtonnement, rien n’est encore fait».

La Coordination qui demande aux travailleurs de rester « mobilisés et soudés et (de) ne (pas) verser pas dans la réponse aux provocations», dément toute tentative de sabotage du réseau de distribution d’eau.

«Le gouvernement n’a que cette forme de diabolisation comme argument, car elle sait que sa proposition est injuste face aux revendications de 15% des actions et la transparence dans le choix des actionnaires pour une passation de service correcte garantissant une bonne prise en compte des acquis des travailleurs dans la future société. Notre prétention de 15% est bien légitime et soutenue par une capacité financière à travers notre fonds commun de placement.

La Coordination des Secrétaires Généraux des Syndicats de la SDE prévoie ainsi d’initier des visites de sensibilisation auprès des chefs religieux et des leaders d’opinion.

Actusen.sn

Laisser un commentaire