Ligue des Champions : Lille arrache le nul contre Valencia, l’Inter s’offre le BvB et Liverpool se régale

Pour cette troisième journée de Ligue des Champions, Lille a arraché un nul contre Valencia, L’Inter s’est défait du Bvb, Liverpool s’est régalé contre Genk, le Barça a eu chaud à Prague tandis qu’il y a eu une pluie de buts entre Salzbourg et Naples.

Ce mardi soir, la Ligue des Champions a repris ses droits. On a notamment vu le Paris Saint-Germain exploser Bruges en Belgique (5-0). Mais ce mercredi c’était les deux autres clubs français engagés qui jouaient. L’Olympique Lyonnais se déplaçait à Lisbonne pour affronter le Benfica pendant que Lille, zéro point en deux rencontres, affrontait le club réputé le plus faible du groupe, le Valencia CF. Pour cette rencontre, Galtier décidait de se priver de Jonathan Bamba, Loïc Rémy et Jonathan Ikoné, restés sur le banc de touche.

Dès la sixième minute, les Dogues se montraient dangereux. Servi par Benjamin André, Luis Araujo déclenchait une frappe bien captée par Jasper Cillessen (6e). Presque dans la foulée, Geoffrey Kondogbia, de la tête, n’arrivait pas à accrocher le cadre (9e). Les deux équipes se rendaient coup pour coup. Maignan arrêtait une tentative de Gameiro, l’un des quatre Français du Valencia CF (15e). Le serial buteur Victor Osimhen ne parvenait pas, lui non plus, à cadrer sa tentative (20e). Mais cette première période était une histoire de tête. Jasper Cillessen captait la tentative d’André suite à un corner (26e) alors que Bradaric sauvait son équipe en déviant de justesse devant un Maxi Gomez, bien esseulé (30e). Les Lillois évoluaient essentiellement en contre et Yacizi trouvait la barre d’une sublime frappe du gauche (40e). Les Lillois ont été plutôt dominants dans cette première période, mais leur manque de réalisme ne leur a pas permis de ne pas revenir aux vestiaires avec un but d’avance.

En deuxième période, on retrouvait le même schéma à savoir un club français entreprenant mais peu réaliste et une formation espagnole qui tentait tant bien que mal de contrer. Benjamin André s’essayait à nouveau de la tête (49e) sans succès. Mais finalement les Valencians allaient trouver la faille. Sur une merveille de contre-attaque, Cheryshev était servi et, seul, ne se faisait pas prier pour tromper Maignan (0-1, 63e). Loïc Rému entrait en jeu et ratait une énorme occasion, seul au point de penalty (74e). Les Lillois butaient ainsi sur une belle défense compacte. En fin de rencontre, Mouctar Diakhaby écopait de deux jaunes (82e et 84e) était donc exclu. L’arbitre donnait six minutes de temps additionnel et cela allait faire le jeu de Lille puisqu’Ikoné, d’un magnifique enchaînement, égalisait dans les ultimes secondes (1-1, 90e +5).

Match de fou entre Salzbourg et Naples

Dans les autres rencontres de la soirée, Liverpool et le FC Barcelone n’ont pas tardé à se mettre en évidence. Les Reds ont ouvert la marque grâce à Alex Oxlade-Chamberlain (0-1, 2e). Les hommes de Klopp ont globalement dominé la première période même s’ils ont eu chaud puisque l’égalisation de Genk n’a pas été accordée pour cause de hors-jeu (27e). En deuxième période, cela continuait et Oxlade-Chamberlain s’offrait un joli doublé d’un extérieur somptueux (0-2, 57e) avant que Sadio Mané ne donne un peu plus d’avance aux siens (0-3, 77e). Enfin Salah y a été de son but (0-4, 87e). C’est aussi très tôt que Messi a ouvert la marque pour les Catalans (0-1, 3e). En première période, ils ont subi beaucoup de frappes adverses (8) avec un excellent Masopust. Ce qui devait arriver arriva. Dès le début de la seconde mi-temps, les locaux allaient égaliser par Boril (1-1, 50e). Mais suite à un coup franc de Messi, Suarez obligeait Olayinka à marquer contre son camp (1-2, 57e).

Salzbourg fait figure de bonne surprise dans cette C1 après avoir obligé Liverpool à mettre quatre buts pour les battre, les Autrichiens ont donné beaucoup de fil à retordre à Naples. Le but d’Haaland était refusé (8e) et Dries Mertens ouvrait la marque peu après (0-1, 17e). Mais la pépite norvégienne égalisait sur penalty en fin de première période (1-1, 40e). En deuxième période, l’homme en forme du Napoli s’offrait un doublé pour donner l’avantage aux siens (1-2, 64e), cela ne durait pas longtemps puisqu’Haaland y allait lui aussi de son doublé (2-2, 72e). Ce match devenait fou et Insigne redonnait l’avantage à Naples dans la foulée (2-3, 74e). Enfin, on attendait aussi beaucoup de la confrontation entre le Borussia Dortmund et l’Inter à Milan. Peu de frappes en première période, mais les Intéristes ont réussi à trouver la faille grâce à Lautaro Martinez (1-0, 22e). en toute fin de rencontre, Antonio Candreva parachevait la victoire de Conte sur Favre (2-0, 89e).

– Les résultats de la soirée :

- Benfica 2-1 OL : Rafa Silva (4e) Pizzi (86e) pour Benfica ; Depay (70e) pour l’OL.

- Genk 1-4 Liverpool : Odey (88e) pour Genk ; Oxlade-Chamberlain (2e, 57e), Mané (77e), Salah (87e) pour Liverpool

- Inter Milan 2-0 Dortmund : Lautaro Martinez (22e), Candreva (89e)

- Lille 1-1 Valencia : Ikoné (90e +5) pour Lille , Cherishev (63e) pour le Valencia CF

- Red Bull Salzbourg 2-3 Naples : Haaland (40e, 72e) pour Salzbourg ; Mertens (17e, 64e), Insigne (74e) pour Naples

- Slavia Prague 1-2 Barcelone : Boril (50e) pour la Slavia ; Lionel Messi (3e), Olayinka (57e, csc) pour le Barça

Footmercato

Laisser un commentaire