News

Mali : deuil national et état d’urgence décrété après l’attaque de Nampala

Un deuil de trois jours est décrété sur tout le territoire national et les drapeaux seront mis en berne, après l’attaque meurtrière d’un camp de l’Armée à Nampala mardi. Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a également pris la décision d’instituer à nouveau l’état d’urgence pour dix jours.

Cette mesure doit permettre, explique un collaborateur du Chef de l’Etat, d’engager de rapides procédures sur tout le territoire national, afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes.

Et pour rendre hommage aux militaires disparus, le Président IBK a décidé de se rendre, lui-même, à Ségou, à 240 kilomètres au nord de Bamako.

C’est le chef-lieu de la région administrative, dont dépend la localité de Nampala. Sur place, il y aura aussi une visite aux militaires blessés ou hospitalisés.

Actusen.com avec jeuneafrique.com

Dans la même rubrique...

Emigration clandestine : une autre pirogue se renverse en mer, seules 39 personnes secourues par un patrouilleur de la Marine nationale

Actusen

Ousmane Sonko : «chaque jour qui passe, la France institutionnelle agresse les valeurs de l’islam»

Actusen

Trafic de drogue : la Brigade commerciale des Douanes de Kidira saisit 1376 kg de chanvre indien

Actusen

Laissez un commentaire