News

Mali : deuil national et état d’urgence décrété après l’attaque de Nampala

Un deuil de trois jours est décrété sur tout le territoire national et les drapeaux seront mis en berne, après l’attaque meurtrière d’un camp de l’Armée à Nampala mardi. Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a également pris la décision d’instituer à nouveau l’état d’urgence pour dix jours.

Cette mesure doit permettre, explique un collaborateur du Chef de l’Etat, d’engager de rapides procédures sur tout le territoire national, afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes.

Et pour rendre hommage aux militaires disparus, le Président IBK a décidé de se rendre, lui-même, à Ségou, à 240 kilomètres au nord de Bamako.

C’est le chef-lieu de la région administrative, dont dépend la localité de Nampala. Sur place, il y aura aussi une visite aux militaires blessés ou hospitalisés.

Actusen.com avec jeuneafrique.com

Dans la même rubrique...

Marie Khemesse Ndiaye : «nous avons Omicron mais le plus important, est le dispositif de riposte que nous avons mis en place»

Actusen

Pour une surveillance optimale des opérations de distribution des cartes d’électeurs : la nouvelle directive de Déthié Fall aux leaders politiques de Yaw

Actusen

Violences dans les navétanes au stade Ngalandou Diouf : au moins 1 mort et plusieurs blessés

Actusen

Laissez un commentaire