ACTUSEN
A LA UNENewsSociété

Kédougou enterre son fils dans la douleur et liste ses morts gravés dans la conscience des forces de l’ordre

Yamadou Sagna a été inhumé ce mercredi  au cimetière musulman de Kédougou, en présence des autorités administratives, militaires et locales.

Les parents de la victime se sont remis à Dieu, alors que les autorités ont réitéré leur engagement à faire la lumière sur cette mort du jeune Yamadou Sagna.

 »Les deux présumés coupables sont déjà entre les mains de la gendarmerie et seront déférés au parquet de Tambacounda. » a indiqué le Lieutenant-colonel Ndour, Commandant de la Légion Est de  la Gendarmerie.

Cette mort tragique du jeune Yamadou Sagna vient s’ajouter à la liste déjà longue de jeunes qui ont péri à cause des forces de l’ordre.  2008, 2012,2014 et 2017 resteront des dates inoubliables pour les populations de cette localité.

Des morts sur la conscience des forces de défense et de sécurité en service dans la région de Kédougou

Pour rappel, en Décembre 2008,  Mamadou Cinna Sidibe a reçu une balle tirée par un militaire en plein cerveau. Quatre années plus tard en Août 2012,  des gendarmes avaient  tabassé un sourd muet du nom de Kécouta Sidibe qui avait rendu l’âme avant d’arriver à la morgue du District Sanitaire de Kédougou.

La vie d’un jeune taximan Mamadou Doudou Diallo fut abrégée  en Septembre 2014. Et le 13 Février dernier, la douane a tiré à bout portant sur le jeune Yamadou Sagna. Les populations de cette localité craignent d’autres meurtres.

Lama Sidibé, correspondant Actusen.com à Kédougou

Related posts

Les Imams et oulémas du Sénégal envoient un message aux nouveaux députés : «le peuple attend des lois qui vont soulager leur souffrance»

Actusen

Investitures à Benno Bokk Yakaar : Synergie républicaine souhaite qu’on n’investisse surtout pas cette catégorie de Sénégalais et recommande des Primaires

Affaire du saccage de la Maison du Parti socialiste : les preuves qui mouillent Khalifa Sall

Leave a Comment