News Politique

Mohamed Diagne, leader de Sr : ‘’ dans la composition du Jury d’honneur, on décèle nettement une volonté d’entretenir la polémique et d’empêcher la manifestation de la vérité”

A l’instar des autres partis alliés, Synergie républicaine (Sr) a réagi à la proposition de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, de mettre en place un Jury d’honneur. Dans une déclaration parvenue à Actusen.com, Mohamed Moustapha Diagne, leader dudit Parti, estime que sa proposition de convocation d’un Jury populaire est ‘’une fuite en avant’’.

En effet, pour le Directeur de la Formation et de la Communication du Ministère de l’Education, ‘’ dans la composition de ce dernier, on décèle nettement une volonté d”entretenir la polémique et d’empêcher la manifestation de la vérité.’’

Or, poursuit Moustapha Diagne, ‘’quand des citoyens sénégalais jouissant de toutes leurs facultés vous traitent publiquement de voleur, pour vos enfants, votre famille, vos proches, vos amis, vos militants, pour tous ceux qui vous aiment et tous ceux qui ne vous aiment pas’’, la logique aurait voulu, selon lui, que Idrissa Seck saisisse ‘’le Procureur, afin que l’histoire ne retienne pas uniquement de vous , un homme malhonnête qui a pillé les maigres ressources de son pays pour se conformer à sa théorie : le savoir, l’avoir conduisent au pouvoir; oubliant que le vrai pouvoir ne peut émaner que de l’Esprit Unique.’’

Le leader de Synergie républicaine en est d’autant plus convaincu qu’il s’interroge sur les sources de revenus du Président du Conseil départemental de Thiès. ‘’D’où viennent les moyens qui vous permettent d’entretenir votre famille, vos parents et votre parti ? ‘’, se demande-t-il.

Avant de poursuivre : ‘’les Sénégalais, qui savent que vous n’êtes plus dans la grande station de décision, se posent des questions sur votre train de vie. Il se fait tard, prouvez enfin que chacun de vos centimes est licite, cela ne devrait pas être compliqué si c’est le cas.’’.  Car, indique-t-il, ‘’avec 74 milliards, le Sénégal pourrait construire sur l’ensemble du territoire des daaras modernes, des écoles ou des hôpitaux.’’.

Actusen.com

 

 

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : deux nouveaux décès enregistrés

Actusen

Riposte contre le Covid-19 : Les femmes du département de Fatick font un don de 20 000 masques

Actusen

Abdoulaye Bousso après l’allègement: «on peut passer à une situation beaucoup plus grave si les mesures barrières ne sont pas respectées»

Actusen

Laissez un commentaire