People & Sports

Samuel Umtiti : «mon marabout, c’est le travail»

Samuel Umtiti se prépare à rallier la Catalogne en fin de journée. Demain, avant de partir en vacances, le défenseur central (22 ans) sera officiellement présenté par le FC Barcelone où il s’est engagé pour les cinq prochaines saisons (25 M€). Un rêve éveillé. Invité de dernière minute à l’Euro, Umtiti a connu sa première sélection et gagné sa place de titulaire face à l’Islande (5-2), en quarts de finale. De quoi rendre encore plus inoubliable son été 2016 malgré la finale perdue face au Portugal (0-1 a.p.).

«Quelques jours après cette défaite en finale de l’Euro face au Portugal (0-1 a.p.), que reste-t-il de cette soirée ?
Il y a une grande déception. On avait vraiment les moyens de gagner. Mais au bout d’un moment, il faut un peu relativiser. L’objectif de remporter l’Euro n’a pas été atteint mais on a montré de belles choses et une belle image.
Comment se sont déroulées les heures qui ont suivi la finale ?
Il y avait cette grande déception et j’ai essayé de me repasser le match, de regarder ce qui avait été mais aussi le but, comment ça s’était passé. Après, on peut y réfléchir des heures et des heures mais on finit par se dire que c’est passé et on essaie de surtout penser au positif.
Avez-vous réussi à revoir immédiatement des images du match ?
D’abord, je me suis repassé des images en tête et, ensuite, j’ai vu un résumé. J’ai fait ça à chaud. Je préfère voir tout de suite ce qui a bien été et ce que j’aurais pu mieux faire. Je veux, à chaque fois, passer vite à autre chose. En aucun cas, je n’essaie de refaire le match car là, je pourrais y passer des heures !
L’enthousiasme populaire suscité par votre parcours vous a-t-il apporté un réconfort ?
Au cours de la compétition, on a senti qu’il y avait un engouement et que tout le monde était derrière nous. Je pense qu’on a gagné le cœur des Français grâce à l’image qu’on a donnée, aux matches qu’on a livrés. Après la finale, encore une fois, c’est la déception qui régnait. Nous, on n’était là…

Dans la même rubrique...

Dybala: « Paris, non merci ! »

Actusen

Ligue des champions: Vers un Final 8 à Lisbonne !

Actusen

Ce que l’OL attend du Conseil d’Etat

Actusen

Laissez un commentaire