A LA UNE News Société

Seynabou Gueye, Gouverneur de Fatick lors de l’atelier régional de validation de la conférence territoriale 2019 : “un programme spécial pour Gossas afin de rééquilibrer les disparités entre les départements de Fatick est prévu”

La région de Fatick connaît une nette amélioration des investissements aussi bien de l’État, des ONG et des collectivités locales par rapport à l’année dernière. C’est le constat qui ressort de l’atelier de validation de la conférence territoriale régionale 2019, tenu avant-hier au Conseil départemental de Fatick sous la houlette de Mme Seynabou Gueye, Gouverneur de région.

Le gouvernement du Sénégal est entrain de faire des réalisations importantes surtout dans les départements de Fatick et de Foundiougne. Des investissements importants sont menés aussi dans celui de Gossas. “A cette période du 7 novembre, il est question de faire un complément sur certains investissements. Les montants ne pourront être disponibles à notre niveau d’ici une à deux semaines. Mais pour l’essentiel, il y a une nette amélioration des investissements dans la région de Fatick”, reconnaît Seynabou Gueye, Gouverneur de région.

Cependant pour ses investissements importants, une certaine disparité est notée entre les départements de Fatick. Le département de Gossas et les îles du Saloum sont moins servis. Sur ce, la chef de l’exécutif régional apporte des clarifications. “L’État du Sénégal en créant le ministère en charge de l’Equité sociale et territoriale a eu une pleine conscience des disparités au niveau des Collectivités territoriales et au niveau des circonscriptions administratives. L’atelier de ce matin nous a permis de constater que les investissements pour les départements de Fatick et de Foundiougne sont largement supérieurs à ceux du département de Gossas. Ces disparités sont notées aussi entre les Communes. Il faudra corriger en tenant compte désormais des conclusions de l’atelier pour les prochains projets pour certaines circonscriptions. Ce rapport final sera un outil d’aide à la décision essentiel  pour nos pouvoirs publics les plus élevés”, renseigne Seynabou Gueye.

Mieux pour solutionner ces disparités, un programme spécial pour le département de Gossas est envisagé. “La disparité que nous avons eu pour ce département même en terme de population si on l’analyse, on se rend compte qu’il y’a des efforts à faire pour Gossas. Des efforts sont déjà en cours, mais ils mériteraient d’être renforcés. Ce programme spécial permettra de rééquilibrer davantage ces disparités entre les trois départements”, estime l’autorité suprême de Fatick.

Les autorités n’oublient pas aussi le cas des îles du Saloum. “Avec les Communes, on s’est rendu compte qu’il y a aussi des efforts à faire dans les îles du Saloum. Certes des réalisations sont en cours avec la construction de certaines centrales. L’État travaille dans le secteur de l’hydraulique et dans d’autres domaines. Aujourd’hui pour le désenchantement des vedettes sont disponibles pour le transport. Ces îles méritent une attention particulière. Je sais que l’État est déjà là-dessus et ça mérite d’être renforcé”, selon Seynabou Gueye.

Matar Diouf, Correspondant à Fatick (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Lutte contre le Covid-19: le president de la République proroge par décret, l’état d’urgence et le couvre-feu jusqu’au 4 mai

Actusen

La Chine rend hommage aux milliers de morts de la pandémie de coronavirus

Actusen

Coronavirus: l’Afrique du Sud met en place des vans mobiles pour étendre le dépistage

Actusen

Laissez un commentaire