A LA UNE Société

Procès en appel dans l’affaire des faux médicaments à Touba Belel : aucun document certifiant la grâce de Woury Diallo

Étonnement et consternation ont été au rendez-vous, ce lundi, lors de l’ouverture du procès en appel dans l’affaire des faux médicaments saisis à Touba Belel en 2017. En effet, l’un des prévenus, Amadou Woury Diallo, un Guinéen, a été gracié par le Chef de l’Etat et seul Bara Sylla était présent. Cependant, à la surprise générale, aucun document, attestant la grâce du Guinéen n’a pu être établi.

Face à cette situation, le procureur a été obligé de renvoyer l’affaire au 27 mai prochain, en attendant d’y voir plus clair. Selon Me Babou, Avocat de la partie civile, «l’affaire est encore plus compliquée». Car, ajoute-t-il à la Rfm, aucun document pouvant justifier l’élargissement de prison de Amadou Woury Diallo n’a pu être présenté au tribunal.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Le Principal du CEM Ousmane Ngom de Thiès porté disparu

Actusen

Enseignement supérieur : Le Saes dépose un préavis de grève

Actusen

Assassinat de Mohamed Cissé Américain à Fass Kahone : l’enquête accable un des deux suspects

Actusen

Laissez un commentaire