A LA UNE News Politique

Sonko : «nous voulons la paix comme tout le monde mais nous n’allons pas rester les bras croisés face aux multiples attaques»

Ousmane Sonko était ce mercredi dans la commune de Sicap-Mermoz Sacré-cœur où il a rencontré le maire de la commune et certains responsables de l’opposition. Profitant de la rencontre, le maire de Ziguinchor a invité ses militants à se tenir prêts pour le combat. Selon lui, l’opposition a besoin de soldats car le pouvoir en face ne connaît que le langage de la résistance.

Sur un autre registre, Ousmane Sonko a tenu à rassurer la population sur la question de la stabilité du pays. «Nous voulons la paix comme tout le monde mais nous n’allons pas rester les bras croisés face aux multiples attaques. L’heure n’est plus aux négociations, il faut de la résistance, c’est ce qui nous reste à faire. Nous n’avons provoqué personne, nous n’avons attaqué personne mais ceux qui sont en face ne comprennent que le langage de la résistance. En ce moment, on a besoin de soldats», a-t-il dit.

De l’avis d’Ousmane Sonko, il appartient à Macky Sall de restaurer la paix dans ce pays en libérant les otages politiques et en déclarant qu’il ne sera pas candidat en 2024. Après, Sicap Ousmane Sonko s’est rendu à Colobane. Sur place, il s’est offert un bain de foule. Des jeunes surexcités l’ont suivi jusque dans une boutique de vente de tissus scandant «Sonko, Sonko».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Projet de loi d’amnistie annoncé lors du dialogue national : Macky Sall dévoile les motifs

Actusen

Hôpital militaire de Ouakam : les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Actusen

Souleymane Ndiaye sur les 19 candidats : «ils ne sont plus légitimes et le processus doit recommencer pour une élection transparente»

Actusen

Laissez un commentaire