ACTUSEN
ContributionNews

Participation au Développement Economique de l’Afrique (Par ANNE FRANCOISE MOSSANE MANGA)

L’Afrique n’est pas un pollueur, ce qu’il faut à l’Afrique ce sont des industries lourdes, il ne faut pas accepter les politiques qui endorment les cerveaux africains. Ce qu’Il nous faut c’est de créer dans chaque pays africain des bibliothèques scientifiques partout en Afrique et des laboratoires techniques pour les étudiants en astrophysique sortis de nos universités scientifiques. On va pour 2022/2030 faire appel à la diaspora africaine et pour ça il faut supprimer le Franc CFA et créer la monnaie unique africaine avant 2030 qu’on va surnommer le Kadhafi sachant qu’un Kadhafi est égal à 80% du dollar américain. Il faut des écoles et des agences de traduction des films africains en langues étrangères pour la formation de la jeunesse et pour créer de l’emploi pour la jeunesse. On ne peut pas avoir de ZLECAF sans la monnaie unique il faut qu’on soit claire entre nous. Il faut dans chaque département du Sénégal et de l’Afrique créer des immobiliers d’entreprises, 200 immobiliers d’entreprises au Sénégal chaque immeuble 10 à 15 étages, et chaque étage une entreprise ce qui 2000 jusqu’à 2500 entreprises par département et dans tout le Sénégal 90000 à 112500 entreprises pour 2021/2030 et ça dans toute l’Afrique. Il faut décentraliser les projets dans les régions africaines avant décembre 2030. Il faut bloquer l’importation de chaussures pour promouvoir le label NGaye Mèkhe, sénégalais et africains pour permettre à cette jeunesse désemparée qui se lance dans la mer de s’activer dans la cordonnerie locale. Il faut bloquer l’importation de voitures provenant de la zone hors Afrique puisse que le Nigeria, le Kenya et certains pays africains fabriquent leur propre voiture pour promouvoir l’industrie automobile africaine. Il n’y a pas de base africaine hors de l’Afrique, pourquoi devrait-il avoir de base étrangère en Afrique ? ces bases étrangères qui aident à piller les richesses de l’Afrique n’importe que ce soit le pays d’origine de ces bases, elles doivent quitter l’Afrique. Il faut créer des écoles publiques de transformation des produits locaux pour des jeunes filles âgées de 12 à 15 ans qui n’ont pas eu le change de faire de longues études, il faut ces écoles dans toutes les villes sénégalaises et africaines. Il faut exiger la tenue scolaire dans toutes les écoles sénégalaises et africaines pour cacher la différence sociale dans les écoles chez les apprenants pour les pousser à étudier sans complexe, la blousse ne suffit pas. Il faut abattre tous les arbres à Dakar, au Sénégal et en Afrique qui ne produisent pas du fruit et planter uniquement les arbres fruitiers. Il faut créer des agences spéciales Africaines dans beaucoup pays Africains. Au président Macky Sall, il ne vous reste qu’un seul mandat, vous pouvez beaucoup faire en créant au Sénégal des centrale nucléaire à Oussouye et à Matam. Une centrale nucléaire peut fonctionner avec du phosphate or nous avons du phosphate à Matam et du l’uranium au Sénégal. Il faut renationaliser la SONATEL. Il faut ramener le système LMD dans toute sa forme, il faut éliminer de crédit. Pour la propreté de nos villes et villages, il faut inclure la population mais avant cela, il faut des prérogatives, il faut mettre des pavées sur les rues et les ruelles d’abord pour que cela soit lisible pour le balayage et cela partout même en Casamance, il faut désencombrer le rues et les ruelles, ce qu’il nous faut c’est mobiliser 1000 jeunes et femmes, les engager dans le ministère de la fonction publique, de leur verser l’IPM l’IPRES ce qui fait 557000 emplois directs dans toutes les communes du Sénégal. Sans un cadre de vie propre nous ne pouvons pas attirer les investisseurs en Afrique. Pour attirer plus d’avantage les investisseurs en Afrique, il faut augmenter les taxes douanières sur tout produit provenant de la zone hors Afrique et dont nos industries produisent déjà, pour pousser la population africaine à consommer les produits de nos industries, diminuer les taxes de ceux qui sortent de l’Afrique, et supprimer les taxes entre pays africains. Cela pour rendre la balance excédentaire. Il faut pour 2021/2030 des trains banlieues reliant les villes africaines d’une même région pour ça, il faut créer des écoles d’ingénieures en ferroviaires et conducteurs de trains et des usines de trains banlieues au Tchad, en Somalie, au Gabon, en République centre africaine, au Cap-Vert, en Madagascar, en Egypte, au Liberia et en Eswatini pour le désenclavement des villes africaines et créer de l’emploi pour la jeunesse africaine. Pour 2021/2030 il faut des autoroutes, des autoponts, des ponts, des routes goudronnées, des échangeurs, des grands théâtres, des maisons d’éditions, des musées montrant le patrimoine culturel de chaque région africaine dans toutes les villes africaines et sénégalaises il faut dégager une enveloppe pour financer les mairies pour mettre des pavées, pour la propreté de nos villes, lutter pour le dessablement. Il faut encourager les commerçants africains à créer des magasins comme Auchan pour créer l’emploi pour la jeunesse. Il nous faut un passeport africain avant 2030 et une carte d’identité africaine avant cela pour les états unis d’Afrique si nous voulons atteindre nos objectifs en 2030. Pour la modernisation des marches, il faut des marches de poisson a part, des marches de viande a part, des marches de friperies à part pour limiter les dégâts en cas d’incidents. Il faut qu’on soit claire pour l’industrialisation il faut créer des usines de fabrication non des usines de montage c’est de la paresse intellectuelle. Mon village s’appelle Niambalang, il se trouve dans la commune d’Oussouye il n’a ni électricité ni forage ni de lycée, ni d’hôpital de niveau 3, ni lotis, les élevés marchent cinq kilomètres pour rallier Oussouye, je prie pour l’électrification de mon village et un lycée. Le désenclavement de la Casamance, du Sénégal, et de l’Afrique se fera de manière routière, portuaire, aéroportuaire, ferroviaire, et autoroutière. Il faut aménager des terres cultivables dans toutes les villes africaines. Il faut lotir tous les villages et en lotissant il faut financer les jeunes et les femmes ruraux porteurs de projets agricoles et d’élevages en même temps et dans chaque village créer une ferme agricole villageoise. Il faut assainir tous les villages africains. Il faut créer des pôles industriels et des pôles agricoles dans chaque ville sénégalaise et africaine. Il faut des usines de transformation de la pomme, du jus et de la noix d’acajou partout en Afrique ou cette ressource existe. Il faut vendre la destination Casamance sur le plan international pour attirer des investisseurs en Casamance. La Casamance a besoin de 5000 tracteurs pour développer son agriculture. Il faut des écoles d’ingénieurs dans toutes les villes casamançaises. La Casamance a un grand foret, il faut des laboratoires de recherche et des usines pharmaceutiques en Casamance. Pour une paix définitive en Casamance il faut mettre sur pied des projets pourvoyeurs d’emplois, il faut en Casamance des pôles industriels et agropoles et agricoles comme celui de Diamniadio dans tous les départements. Il faut en Casamance des routes goudronnées, des ponts, des échangeurs, des maisons d’éditions un grand théâtre à Ziguinchor, des musées dans toutes les trois régions etc. Il faut une usine de farine, d’aliment de bétails, de volaille, une usine de briquette de charbon à Ziguinchor, pour l’emploi de la jeunesse, il y a un GIE qui s’active dans ce domaine, ces celui de monsieur Lat. Grand NDIAYE professeur à l’université Assane SECK de Ziguinchor, il faut juste les financer. La commune de Sansamba se situe dans le département de Sédhiou, elle n’a ni lycée, ni usines, ni ferme villageoise, ni forage, et ni électricité, ni d’hôpital de niveau 3. Je prie pour l’électrification de cette commune et un lycée. La commune de Mampatim se situe dans le département de Kolda, elle souffre de désenclavement routier, un marché pour l’écoulement des produits locaux, l’équipement de l’hôpital de niveau 3, une ambulance de dernière génération, manque de salle informatique dans le lycée.
ANNE FRANCOISE MOSSANE MANGA

Related posts

Ecole de Police : les 42 exclus « réintégrés », l’enquête est passée par-là

Report de la présidentielle de 2024 : les candidats de l’opposition disent niet

Actusen

Serigne Mbaye Sy Mansour : la nouvelle voix de Tivaouane qui « dérange » parfois

Leave a Comment