News

Aéroport Léopold Sédar Senghor : le Cheanacs dénonce le dépeçage de 557parcelles par des pontes de la République

Le ministre de l’Urbanisme du Logement et de l’Hygiène publique, pour autoriser la Commune de Yoff à procéder au lotissement des titres fonciers N°2130/NGA, 5948/NGA, 213/NGA, 5942/NGA et une partie du TF 526/NGA d’une superficie graphique globale de 20 hectares environ, des terres de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor sis au «Hangar des pèlerins». Cette décision prise par Abdou Karim Fofana est une pilule difficile à avaler pour la Coopérative d’habitat des employés de l’agence nationale de l’aviation civile du Sénégal (Cheanacs) et le syndicat de la structure.

«Depuis le mois de mars 2020, au moment où tous les esprits étaient occupés par la pandémie de la Covid-19, des personnes malintentionnées réfléchissaient, elles, à la manière de s’accaparer les terres de l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor. En effet, comme révélé dans la presse, 557 parcelles sont en train d’être distribuées aux tenants actuels de la République, laissant ainsi en rade les vaillants travailleurs sénégalais ô combien méritants qui s’y rendent quotidiennement pour servir l’Etat, parce que tout simplement apolitiques», ont dénoncé Abibou Mbaye et Cie.

Et comme cela ne leur suffisait pas, selon les agents de l’aviation civile, elles envisagent la fermeture de la piste d’atterrissage (03/21) de 1 500 mètres qui sert à l’aviation légère, pour y aménager des parcelles pour, disent-ils, dédommager les impactés de la cité Tobago et accorder à la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) 30 hectares dans cette zone. Ils ajoutent également que c’est une superficie de plus de 90 hectares, avec une prévision de plus de 2 500 parcelles qui y seront aménagées.

«Une fois encore, ce sont les mêmes pontes de la République qui bénéficieront gracieusement de ces terres, au détriment des pauvres sénégalais qui ont trimé toute leur carrière sans acquérir un seul terrain, non sans parler des agents qui sont toujours restés au niveau de l’aéroport militaire de Dakar-Yoff à œuvrer au bénéfice de l’aviation civile nationale et internationale», se désole la coopérative.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Accidents de la circulation : 1 morts et plus de 62 blessés enregistrés à Kaolack

Actusen

France : le Sénat vote la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 janvier

Actusen

Guinée: dix candidats malheureux à l’élection présidentielle contestent ensemble les résultats

Actusen

Laissez un commentaire