ACTUSEN
A LA UNENewsPeople & Sports

Affaire Sadio Mané-Leroy Sané : la réaction de El Hadji Diouf 

Les Sénégalais suivent de très près la situation de Sadio Mané en Bavière. Et depuis son altercation avec Leroy Sané, les commentaires vont bon train venant des observateurs, des spécialistes, des fans entre autres.  Deux fois ballon d’Or Africain, vice-champion d’Afrique et quart de finaliste de la Coupe du Monde 2002, El Hadji Ousseynou Diouf qui a connu le très haut niveau a réagi pour la première fois depuis l’altercation entre Sadio Mané et son partenaire de club, Leroy Sané. Dans cet entretien exclusif accordé à SourceA, ce génie du ballon rond a dit à ceux qui veulent l’entendre que l’enfant de Bambali va très vite retrouver sa grande forme.

Pour Dioufy, c’est normal de voir la presse allemande mettre la pression sur le meilleur joueur africain, sachant ses capacités…L’ancien joueur du RC Lens a évoqué ses vives altercations avec Fadiga, une façon à lui de ne pas donner beaucoup d’importance à la bagarre qui a opposé Mané à Sané. L’enfant de Balacosse n’a pas raté l’occasion de nous révéler la teneur des propos de Souleymane Sané, père de Leroy, après cet incident malheureux avec la star sénégalaise.

SourceA : Comment voyez-vous cette situation que traverse Sadio Mané ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Bon, moi, il ne traverse pas de situation désastreuse. C’est vrai que Sadio est arrivé dans le groupe, il a fait ses matchs et après sa blessure, c’est normal de devoir mettre du temps pour revenir. Mais on sait que le talent du joueur n’est plus à discuter ou à remettre en cause.

‘’Sadio Mané est un grand joueur ; un grand joueur, c’est la sérénité, c’est le calme. Un grand joueur, c’est regarder devant et je sais que Sadio est très fort et il va nous revenir encore plus fort’’

Moi, personnellement, étant joueur, c’étaient des situations que j’aimais bien, parce qu’il faut toujours revenir en force, montrer à ceux qui veulent t’enterrer vivant que tu es toujours là. Sadio Mané est un grand joueur ; un grand joueur, c’est la sérénité, c’est le calme. Un grand joueur, c’est regarder devant et je sais que Sadio est très fort et il va nous revenir encore plus fort.

SourceA : Etes-vous d’avis avec ceux qui commencent à dire déjà que Sadio ne devait pas partir au Bayern ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Non du tout ! Je ne partage pas, je ne suis pas d’accord. Sadio Mané est un travailleur. Il travaille avec son corps et son talent, n’importe quelle équipe qui veut se payer le luxe de l’avoir, il n’aura pas à dire non. Maintenant, comme je dis, un grand joueur doit pouvoir jouer dans n’importe quel grand Championnat et Sadio en est un. Moi, je ne me fais pas de souci, quand on a du talent, quelle que soit la marque de chaussure avec laquelle vous jouez, vous jouerez toujours aussi bien, pour dire que c’est le joueur qui marque la marque et non le contraire.

‘’Leroy Sané, c’est notre enfant, Sadio c’est notre enfant. Dans le passé, Fadiga et El Hadji se sont frottés entre RC Lens et Liverpool et pourtant, on est les meilleurs amis du monde. Fadiga et moi, on s’est insultés sur le terrain et aujourd’hui, on est les meilleurs amis du monde. C’est ça le football.’’

SourceA : Comment voyez-vous l’avenir de Sadio Mané en Bavière ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Je dis que toutes les grandes équipes veulent se payer Sadio Mané. Maintenant, les clubs n’ont pas la même politique. Le Bayern est un club spécial qui n’a jamais connu de grandes stars ; par contre, c’est une équipe qui a connu des leaders et je sais que Sadio Mané est un grand leader et le club comme ses coéquipiers et l’entraîneur comptent sur lui et c’est ça qui est important. Moi, j’ai discuté avec lui, et je sais que c’est quelqu’un qui est serein, calme, qui ne pense qu’au football et c’est ça le plus important.

SourceA : Après son altercation avec Sané, vous avez échangé avec lui ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Bien sûr ! J’ai parlé avec lui, le jour même de l’incident, après et aujourd’hui même (Ndlr : hier). Comme je l’ai dit, ce sont des choses qui arrivent dans les vestiaires ; maintenant, il ne faut pas qu’il y ait de l’animosité. Leroy Sané, c’est notre enfant, Sadio, c’est notre enfant. Dans le passé, Fadiga et El Hadji se sont frottés entre RC Lens et Liverpool et pourtant on est les meilleurs amis du monde. Fadiga et moi, on s’est insulté sur le terrain et aujourd’hui on est les meilleurs amis du monde. C’est ça le football. Je préfère un mauvais perdant que quelqu’un qui s’en fout de perdre. C’est un problème entre deux enfants du pays, on se doit de les couvrir, tous les deux.

C’est la première fois que j’accepte de parler dans les journaux, depuis que cette histoire a éclaté. Quand il y a eu cette histoire, j’ai eu au téléphone Souleymane Sané en personne et ses paroles m’ont vraiment beaucoup touché. Souleymane, c’est un digne fils du Sénégal comme Sadio Mané comme El Hadji Diouf.  Et les propos de Souleymane sont ‘’Sadio, c’est mon fils, Leroy, c’est mon fils. Des choses sont arrivées, mais je sais qu’il s’agit de deux personnes qui n’ont pas de problèmes.

Quand il y a eu cette histoire, j’ai eu au téléphone Souleymane Sané en personne et ses paroles m’ont vraiment beaucoup touché. Et les propos de Souleymane sont ‘’Sadio, c’est mon fils, Leroy, c’est mon fils, des choses sont arrivées, mais je sais qu’il s’agit de deux personnes qui n’ont pas de problèmes.

SourceA : Vous dites que ce sont des paroles de Souleymane Sané ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Oui ! Des paroles de Souleymane Sané, quand je l’ai eu au téléphone. D’ailleurs, c’est une personne que j’ai toujours eue au téléphone. Donc, il peut y avoir des prises de gueule, des problèmes. Et c’est normal, dans les grandes équipes, les Institutions, les gens ne le savent pas, mais il n’y a que des problèmes. Si vous prenez l’exemple du Paris-Saint-Germain aujourd’hui, ses problèmes sont plus sérieux que celui du Bayern. Le problème de l’entraîneur du PSG qui est lié à des affaires de racisme, est plus grave que voir deux joueurs se battre. Donc l’histoire de Sadio Mané et de Leroy Sané est un faux problème. Le PSG qui n’arrive pas à gagner la Ligue des champions, ça c’est un vrai problème.

Ils (les journalistes) mettent la pression à Sadio Mané, et c’est normal, c’est un grand joueur, ils attendent plus de lui. C’est un compétiteur, il sait ce qu’il doit faire…

SourceA : Vous ne voyez pas qu’il y a un petit acharnement de la presse allemande à l’endroit de Sadio Mané ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Vous savez, j’ai toujours dit qu’être africain est un handicap en tout.  Moi, je ne qualifierai pas d’acharnement, mais je dirai plutôt de la pression. Ils (les journalistes) mettent la pression à Sadio Mané, et c’est normal, c’est un grand joueur, ils attendent plus de lui. C’est un compétiteur, il sait ce qu’il doit faire, et il va le faire et je ne me pose pas de question là-dessus.  Il subit une forte pression et cette pression va passer bientôt.

SourceA : Parlons un peu de l’équipe nationale et du bilan de nos deux dernières sorties contre le Mozambique avec l’arrivée des jeunes ?

El Hadji Ousseynou Diouf : Ce n’est plus une équipe nationale, pour moi, il faut parler plutôt d’une Institution sénégalaise. Et les jeunes qui arrivent doivent s’intégrer et montrer leur valeur dans le groupe. Maintenant, je demande à ces jeunes de continuer à être très bons en club afin de pouvoir rester (dans la Tanière). C’est d’avoir la chance de venir en Sélection nationale, mais le plus important, c’est de pouvoir y rester. On a tellement de joueurs et actuellement, si vous regardez bien, il y a des champions d’Afrique qui ne sont plus là avec les Lions. Donc, cela veut dire qu’il y a du travail à faire. Donc, pour ces deux sorties contre le Mozambique, on a enregistré deux victoires malgré un voyage qui fut très long. Pour aller chercher une victoire, on savait que ce n’était pas facile d’aller jouer là-bas mais, les jeunes ont été très courageux. Le Sénégal a montré du caractère, il a montré qu’il fait partie des Institutions mondiales. Maintenant, on garde notre rang, on s’est qualifiés, mais on veut gagner tous les matchs et montrer aux gens qu’on a envie de bien défendre notre titre.

‘’Moi, je dirai que jouer contre le Maroc, c’est se tester pour voir là où l’on est après la Coupe du Monde.’’

SourceA : Pour défendre notre titre, on a déjà des équipes qui se signalent comme le Maroc qui a battu le Brésil en amical…

El Hadji Ousseynou Diouf : Moi, je le dis, je le répète, le Maroc veut se tester contre une grande équipe comme le Sénégal, mais les deux sont de très bonnes équipes qui ont envie toutes les deux de gagner la Coupe d’Afrique des Nations. Moi, je dirai que jouer contre le Maroc, c’est se tester pour voir là où l’on est après la coupe du monde.

Related posts

Classement Fifa : le Sénégal chute et se classe 3ème africain, 31ème mondial

Macky Sall : «KMS3 va couvrir 60 % des besoins en eau de la région de Dakar». 

Présidentielle 2019 : Serigne Modou Kara assure la victoire à Macky Sall dès le 1er tour

Leave a Comment