A LA UNE News Société

Alioune Ndoye sur le contrat d’armement d’un montant de 45 milliards : «une bonne partie de ce matériel a été réceptionnée»

Les députés ont interrogé, ce jeudi, le Ministre Alioune Ndoye à propos de la transaction de 45 milliards de FCFA au titre d’achat d’armes effectué par le ministère de l’environnement. À cet effet, ils ont précisé, avoir déposé sur la table du Président de l’Assemblée nationale, une question écrite relative à ladite transaction, conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale. En attendant la réponse du Chef de l’Etat, Alioune Ndoye a levé le coin du voile en annonçant aux députés qu’«une bonne partie de ce matériel a été réceptionnée».

«Le matériel a commencé à être livré», ajoutera-t-il. Seulement, Alioune se veut clair : «Il ne faut pas me faire dire ce que je n’ai pas dit en commission. Je n’ai pas dit en commission que le contrat d’armement ne concernait pas mon Ministère. J’ai dit en commission que je n’accepterai pas qu’on parle de scandale d’un montant de 45 milliards alors que mon budget ne fait pas cette somme».

Aux députés, Il ajoute : «Je vous ai dit en commission qu’effectivement qu’il s’agit d’un marché secret défense concernant l’équipement en armement de structures de nos forces de défense et de sécurité. Car vous avez demandé la défense de nos forêts des feux de brousse et des coupes abusives de bois».

Se voulant plus explicite, il poursuit : «Parce que les auteurs de ces actes ne vont pas en forêt avec un couteau de cuisine. Ces gens sont dans des mafias extrêmement armés et déterminés. Malgré la présence de nos forces de défense et de sécurité, encore nos forêts continuent d’être décimées. Et nous avons l’instruction de lutter farouchement contre cela. Et cette lutte est en train d’être menée avec détermination. On ne dira pas qu’on a encore éradiquer cela mais des zones sont déjà sorties de ce trafic et ce travail va continuer».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Conseil des ministres décentralisé à Thiès : la mobilisation exceptionnelle de Abdoulaye Dièye pour accueillir le président Macky Sall 

Actusen

Pour la préservation de la paix nationale : Amnesty, la RADDHO et la LSDH réclament la fin des arrestations arbitraires

Actusen

Sonko : «nous voulons la paix comme tout le monde mais nous n’allons pas rester les bras croisés face aux multiples attaques»

Actusen

Laissez un commentaire