A LA UNE News Politique

Aly Ngouille Ndiaye : «la circulation n’est pas destinée à tout le monde et les récalcitrants sont exposés à des sanctions allant de 2 mois à 2 ans et de 20. 000 à 500. 000 Fcfa»

Décidément le ministre de la l’intérieur ne badine pas avec l’Etat d’urgence décrété par le Président de la République pour freiner l’épidémie du coronavirus au Sénégal. Lors de son face-à-face avec la presse ce lundi, Aly Ngouille Ndiaye a déclaré  à qui veut l’attendre que toute circulation est interdite à partir de 20h à l’exception de ceux qui ont une dérogation officielle.

«Les transports inter-urbains sont interdits et à partir de 20h, toute circulation est interdite. Mais nous avons dans l’arrêté des corps qui sont exclus. Les présidents d’institution de la République n’y sont pas, les ministres, les secrétaires d’Etat, les députés, les ambassadeurs, les gouverneurs, les préfets, les sous-préfets, les magistrats, les greffiers, les personnels de santé et les personnels des forces de défense et de sécurité. Pour les autres, le ministre de l’intérieur, le gouverneur de région ou le Préfet peuvent délivrer des autorisations spéciale de circuler en cas de nécessité», a expliqué le ministre maire de la commune de Linguère.

Maintenant précise le patron de la place Washington, «les gens qui tentent de défier l’autorité sont exposés à des sanctions allant de 2 mois à 2 ans et de 20.000 à 500.000».

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Dakar-Thiès et Fatick : Ces localités qui ont enregistré des guéris aujourd’hui

Actusen

Cap Skring : La population dans la rue pour réclamer de l’eau potable

Actusen

Affaire du boulanger de Diourbel : l’Asp activement recherché  par la gendarmerie

Actusen

Laissez un commentaire