A LA UNE News Politique

Antoine Diome sur le droit de marche : «il y a un taux d’interdiction faible et l’objectif est d’arriver à zéro interdiction»

Le ministre de l’Intérieur a finalement obtenu son budget qu’il compte dérouler pour l’année 2023. Celui-ci qui a été bloqué, ce dimanche à cause d’un incident provoqué par la députée de la mouvance présidentielle, Amy Ndiaye, a été adopté, ce lundi. Et lors les débats, les parlementaires de l’opposition ont encore déploré les manifestations qui sont souvent interdites par les Préfets.

Face à cette interpellation, le patron de la place Washington, a insisté sur la faiblesse du taux d’interdiction des manifestations ces dernières années avant d’annoncer que l’objectif du gouvernement est d’arriver à zéro interdiction.

«La marche est un droit constitutionnel mais il faut aussi respecter le droit des autres de vaquer tranquillement à leurs occupations sans entrave. Il faut qu’il y ait un équilibre. C’est pourquoi quand il y a une demande de manifestation, on fait le maximum pour que chacun exerce son droit librement, sans empiéter sur celui des autres. Nous savons tous qu’il y a un taux d’interdiction faible sur les marches et l’objectif est d’arriver à zéro interdiction», assure le ministre de l’Intérieur.

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire